Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profil psychologique des enfants et des adolescents atteints de déficit en hormone de croissance :étude de 30 observations - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.153 
T. Kamoun a, , S. Khemakhem b : Dr, H. Ayadi b : Pr, C. Regaig c : Dr, J. Talmoudi c : Dr, F. Ghribi b : Pr, M. Hachicha c : Pr
a CHU Hedi Chaker SFAX, Sfax, Tunisie 
b Service Pédopsychiatrie Hôpital Hédi Chaker Sfax, Sfax, Tunisie 
c Service Pédiatrie Hôpital Hédi Chaker Sfax, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le déficit en GH (DGH) a un retentissement psychologique sur l’enfant du fait du retard statural, fatigue chronique et diminution d’énergie.

Objectifs

établir le profil psychologique des patients atteints de DGH et identifier les facteurs de risque.

Patients et méthodes

Étude transversale et comparative menée sur une année (1 janvier–31 décembre 2012) portant sur 30patients, âgés entre 8 et 18ans, atteints de DGH. Ce groupe de patients a été comparé à un groupe témoin (GT) composé de 60 enfants et adolescents. Nous avons procédé d’une auto et/ou hétéro passation de l’inventaire de l’estime de soi de (SEI) ; HAD (échelle d’auto-évaluation de la symptomatologie anxieuse et dépressive) ; de l’inventaire d’évaluation de la dépression (CDI) ; de l’inventaire d’anxiété trait-état (STAI) et de la qualité de vie : SF-36.

Résultats

L’âge moyen était de 13ans avec sex-ratio 2,3. Le DGH était corrélé à des manifestations dépressives notées dans 60 % contre 11 % dans le GT(p=0,000). Des manifestations anxieuses étaient notées dans 63 % contre 36 % dans GT (p=0,000) .Une baisse de l’estime de soi générale était notée dans 83,33 % contre 33,33 % dans GT (p=0,000).Une altération de la QDV était notée dans 54 %. Ces difficultés psychologiques étaient fortement corrélées à beaucoup de facteurs tes que le type de DGH, durée du traitement, âge de début du traitement et le gain statural.

Conclusion

Notre étude relève la fréquence des difficultés psychologiques chez les patients DGH ce qui nécessite une collaboration étroite entre pédiatre, pédopsychiatre et psychologue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 313 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Micropénis sur une inversion pericentrique du chromosome 9 : quel lien ?
  • S. Hajhouji, K. Hakkou, A. Gaouzi
| Article suivant Article suivant
  • Tailles finales des enfants avec déficit du gène SHOX traités par hormone de croissance (GH) : description des données issues d’études observationnelle et d’essai clinique
  • I. Benabbad, C.J. Child, J.C. Carel, M. Rosilio

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.