Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution du poids dans une série de microprolactinomes traités par agoniste dopaminergique versus chirurgie : suivi à 1 an - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.159 
A.L. Fournier-Guilloux a,  : Dr, J.Y. Poirier b : Dr, G. Brassier b : Pr, F. Galland b : Dr
a CHU Angers, Angers, France 
b CHU Rennes, Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Une prise de poids est fréquente dans les prolactinomes, souvent réversible après traitement par agoniste dopaminergique. Cette perte de poids, attribuée à l’effet satiétogène de ces traitements, n’a pas été étudiée dans les prolactinomes traités chirurgicalement.

Objectifs

(1) confirmer la prise de poids secondaire à l’hyperprolactinémie, (2) comparer l’évolution du poids après correction de l’hyperprolactinémie par un traitement médical ou chirurgical.

Patients et méthode

étude monocentrique rétrospective (CHU de Rennes de 2007 à 2011) comparant l’évolution de l’index de masse corporelle (IMC) de forme, lors du diagnostic puis après 1 an de traitement chez 40 patientes agées de 18 à 47ans (médiane 30ans) dont le microprolactinome est guéri chirurgicalement (n=24) ou médicalement (n=16).

Résultats

Lors du diagnostic, l’IMC, la prolactinémie et le diamètre de l’adénome étaient identiques dans les 2 groupes. L’IMC lors du diagnostic était supérieur à l’IMC de forme (p=0,0001 dans les 2 groupes) et diminuait significativement à un an (p=0,02 groupe médical ; p=0,007 groupe chirurgical). La perte de poids était identique dans les 2 groupes (p=0,9).

Discussions et conclusions

l’hyperprolactinémie des microprolactinomes est responsable d’une prise de poids réversible après correction de l’hyperprolactinémie. La perte de poids est équivalente après traitement médical ou après chirurgie. C’est bien la correction de l’hyperprolactinémie qui influence la perte de poids et non le seul effet satiétogène des agonistes dopaminergiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 315 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prolactinémie préopératoire et postopératoire précoces dans une série de 66 microprolactinomes opérés : facteurs pronostiques de récidive à long terme ?
  • A.L. Fournier-Guilloux, C. Buscail, G. Brassier, J.Y. Poirier, C. Massart, F. Galland
| Article suivant Article suivant
  • Place de l’IRM dans l’approche diagnostic du diabète insipide d’origine centrale
  • M. Boudissa, F. Boucha, M. Khalfalah, L. Tahri, D. Foudil, M. Semrouni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.