Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La neuroradiologie des bulbes olfactifs dans le syndrome de Kallmann : à propos de 17 cas - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.161 
T. Hacquart a, , A. Ltaief-Boudrigua b : Dr, M. Pugeat c : Pr, V. Lapras d : Dr, C. Dode e : Dr, F. Cotton d : Pr
a Faculté de Médecine Lyon Est, 69008, Lyon, France 
b Groupement Hospitalier Édouard-Herriot, Radiologie Ostéo-articulaire et Neuroradiologie, 69437, Lyon, France 
c Fédération d’endocrinologie, 69500, Bron, France 
d Centre Hospitalier Lyon-Sud, Radiologie, 69310 Pierre-Bénite, France 
e Institut Cochin, INSERM U567, Université René Descartes, 75014, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

L’objectif de cette étude observationnelle était d’évaluer la relation entre les signes cliniques et la radiologie dans le syndrome de Kallmann.

Design et patients

Nous avons réalisé une étude observationnelle des IRMs de 17 patients classés cliniquement comme syndrome de Kallmann. Nous avons analysé qualitativement et quantitativement la base du crâne et la région des bulbes olfactifs.

Résultats

Nous avons pu observer une anomalie de la profondeur des sulci chez 16 des 17 patients, ainsi que des anomalies malformatives des fosses olfactives et des angles ethmoïdaux chez 16 patients. Concernant les analyses génétiques, parmi les 13 patients ayant eu un test génétique, 7 mutations ont été identifiées.

Conclusion

L’imagerie apporte un réel bénéfice dans le diagnostic du syndrome de Kallmann. En effet, nous observons dans cette étude une corrélation entre la radiologie et la clinique. L’imagerie permet également de différencier le syndrome de Kallmann des formes non syndromiques d’hypogonadismes hypogonadotrophiques. La génétique dans ce syndrome peut être utilisée en complément de la clinique et de l’imagerie. En effet, dans notre étude, une mutation a été identifiée chez moins de la moitié des sujets.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 316 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place de l’IRM dans l’approche diagnostic du diabète insipide d’origine centrale
  • M. Boudissa, F. Boucha, M. Khalfalah, L. Tahri, D. Foudil, M. Semrouni
| Article suivant Article suivant
  • La période de la transition dans le traitement par hormone de croissance (Gh) – le vécu de cette période raconté par les adolescents et les adultes traités et par leurs parents – mémoire pour le DIU endocrinologie et métabolisme de la transition
  • B. Demaret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.