Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications postopératoires dans la chirurgie thyroïdienne - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.178 
W. Abid  : Dr, O. Ben Gamra : Dr, I. Nacef : Dr, W. El Euch : Dr, F. Belhaj Younes : Dr, S. Zribi : Pr, I. Hariga : Dr, C. Mbarek : Pr
 Hopital Habib Thameur, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le traitement chirurgical la pathologie nodulaire de la glande thyroïde n’est pas dénué de risques. L’hypoparathyroïdie définitive et la paralysie récurrentielle en constituent la principale source de morbidité.

Patients et méthodes

Étude rétrospective sur 12ans (2000–2011) colligeant 800 patients opérés pour un nodule unique ou un goitre multinodulaire.

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 45,2ans avec prédominance féminine (sex-ratio H/F de 0,11). La morbidité chirurgicale était marquée par l’hypoparathyroïdie notée dans 11,1 % des cas. Celle-ci était transitoire dans 8,5 % des cas et définitive dans 2,6 % des cas nécessitant une supplémentation calcique associée, dans 17 % des cas, à de la vitamine D. Les facteurs retenus comme prédictifs d’hypocalcémie définitive étaient : l’âge>50ans (p=0,01), le caractère malin (p<0,001) et le caractère plongeant du goitre (p<0,001). Une paralysie récurrentielle transitoire était notée dans 9,6 % des cas ayant bien évolué après rééducation orthophonique. Elle était définitive et unilatérale dans 1,1 % des cas. Cette dernière était plus fréquemment observée en présence des critères suivants, mais sans lien statistiquement significatif : sexe masculin, nodule malin, âge>50ans, thyroïdectomie totale, position rétrovasculaire du nerf. Par ailleurs, 8 patients ont présenté une infection de la plaie et deux ont été repris pour drainage d’un hématome de la loge installé dans les 24heures suivant l’acte. Une pneumopathie d’inhalation était notée dans un cas de carcinome anaplasique.

Conclusion

La chirurgie thyroïdienne est une chirurgie réglée où la morbidité peut être réduite par la rigueur du geste opératoire et l’expérience du chirurgien.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 321 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • État des lieux de la prise en charge de la maladie de Basedow au cours de la grossesse dans la région Poitou-Charentes
  • C. Hawken, R. Marechaud
| Article suivant Article suivant
  • Polymorphismes du gène VEGFA chez les femmes Tunisiennes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)
  • A. Ben Salem, T. Mahjoub

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.