Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le retard pubertaire chez le garçon : à propos de 154 cas - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.208 
H. Zellagui a,  : Dr, N. Kalafate b : Dr, I. Bekkaye c : Dr, S. Fedala c : Dr, F. Chentli c : Pr
a Service de diabétologie.CHU Beb El Oued Alger, Alger 
b Service diabétologie CHU Mustapha bacha, Alger 
c Service endocrinologie CHU Beb El Oued, Alger 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

le retard pubertaire est défini par l’abscence de manifestations physiques de la puberté au delà de 14ans ;il peut être simple ou pathologique.

Objectif

Rapporter les cas d’impubérisme observés chez le garçon et analyser les caractéristiques cliniques et étiologiques.

Materiel et methodes

Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur les patients consultants et/ou hospitalisés pour impubérisme au sein de notre service entre 1982 et 2012.Tous avaient au moins 14ans à la première consultation. Les patients ont bénéficié d’un interrogatoire minutieux, d’un examen clinique complet, d’un examen clinique orienté par le contexte clinique.

Résultats

154 cas ont été colligés en 30ans soit une moyenne de 5cas/année. L’âge moyen au diagnostic est de 19ans (14–58ans). Le motif de consultation le plus fréquent était le retard statural. Les retards pubertaires simples représentaient 30 % des cas(n :46), alors que les causes pathologiques étaient présentes dans 70 % des cas (n :108) ; l’étiologie était dominée par les déficits centraux : 80 %des cas (n :85. Les causes primitives testiculaires sont moins fréquentes (20 %)

Discussion et conclusion

les retards pubertaires constitutionnels sont la cause la plus fréquente d’impubérisme chez le garçon .Dans notre étude, ils n’ ont représenté que 30 % des cas. Ces résultats différents de la littérature peuvent s’expliquent en partie par la méconnaissance du problème et par les conditions socioculturelles qui empêchent les patients de consulter précocement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 330-331 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation des performances d’une nouvelle trousse de dosage de l’hormone anti-Müllerienne (AMH) comparée aux trousses actuelles
  • I. Plotton, M.F. Martin, Y. Morel
| Article suivant Article suivant
  • Place actuelle du cathétérisme des veines surrénaliennes et ovariennes dans la prise en charge des hyperandrogénies
  • J. Sarfati, S. Salenave, S. Trabado, S. Brailly-Tabard, J. Young, P. Chanson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.