Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolutivité du syndrome d’apnées du sommeil au cours de la prise en charge de l’acromégalie : résultats à moyen et long terme - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.211 
A.S. Parent a,  : Dr, C. Cortet a : Dr, A. Mallart b : Dr
a Service d’endocrinologie, CHRU de Lille, Lille, France 
b Service de pneumologie, CHRU de Lille, Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Éudier le devenir à long terme du syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) au cours de la prise en charge de l’acromégalie. Déterminer la cinétique d’évolution de l’index d’apnées-hypopnées (IAH).

Méthode

Notre étude porte sur 14 patients acromégales, porteurs d’un SAOS découvert préalablement ou concomitamment à l’acromégalie. Tous ont bénéficié d’1 à 4 réévaluations polysomnographiques au cours d’un suivi médian de 5ans et 3mois.

Résultats

Dans notre cohorte, 13 patients présentaient une acromégalie contrôlée, 1 restait dissocié. Au terme du suivi, après une durée médiane de contrôle de l’acromégalie de 3ans et 9 mois, l’IAH de chaque patient s’améliorait. La sévérité du SAOS était diminuée pour 43 % des patients. Deux (14,2 %) étaient guéris. Seul 1 patient parmi les 6 SAOS sévère a vu la sévérité de son SAOS s’améliorer, suggérant que lorsque le SAOS est initialement sévère, il tend à le rester. La cinétique d’évolution du SAOS a été étudiée chez 7 patients. L’amélioration de l’IAH était concomitante de l’amélioration des paramètres hormonaux et survenait dans les 2 premières années de prise en charge. Une fois l’acromégalie contrôlée, l’évolution de l’IAH était moindre, même en cas de contrôle prolongé.

Conclusion

Le traitement de l’acromégalie a permis, à long terme une amélioration de la sévérité du SAOS chez 43 % des patients. L’amélioration de l’IAH était précoce, justifiant une réévaluation polysomnographique concomitante du contrôle de l’hypersomatotropisme. Plus à distance du contrôle de l’acromégalie, la sévérité du SAOS semble peu se modifier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 332 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place actuelle du cathétérisme des veines surrénaliennes et ovariennes dans la prise en charge des hyperandrogénies
  • J. Sarfati, S. Salenave, S. Trabado, S. Brailly-Tabard, J. Young, P. Chanson
| Article suivant Article suivant
  • Impact du régime alimentaire sur la structure et l’organisation cellulaire des noyaux hypothalamiques magnocellulaires chez la gerbille (Gerbillus tarabuli)
  • N. Benaferi, A. Derbouz Rouibate, H. Touati, A. Dakar-Madoui, S. Ouali-Hassenaoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.