Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prototype d’une carte de soins et d’information d’urgence pré-remplie électroniquement : un nouvel outil internet pour les maladies hypophysaires rares ? - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.218 
F. Albarel a : Dr, M. Sahnoun-Fathallah a : Dr, A.M. Selamnia b,  : Dr, H. Servy c, B. Demaret d : Dr, T. Brue a : Pr
a Centre de référence des maladie rares d’origine hypophysaire (DEFHY) - Hôpital de La Timone, Marseille 
b E-Health Services, Gardanne 
c Association AIMSU, La Ciotat 
d Association GRANDIR, Asnieres-Sur-Seine 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Contexte

Depuis 2006, certains patients atteints de maladies rares bénéficient de cartes de soins et d’information, utiles notamment en situation d’urgence. Ces cartes pré-imprimées validées par le Ministère de la santé et fournies par les centres de référence, de compétence et/ou les associations de patients, sont complétées par le patient et son médecin. La logistique, l’actualisation lors des changements de traitements, les imprécisions de l’écriture manuscrite sont, entre autres, des inconvénients connus du support papier. Or aujourd’hui, l’Internet, utilisé par tous, représente une opportunité pour simplifier et optimiser ce processus.

Objectif

Le Centre de Référence des Maladies Rares d’Origine Hypophysaire (DEFHY), en collaboration avec des associations de patients, a souhaité étudier l’édition automatisée via les données informatiques du patient, d’une carte pour les patients atteints de maladies hypophysaires rares.

Résultat

Nous avons conçu un prototype de carte générée à partir des données d’une fiche personnelle en-ligne sécurisée remplie par le patient. Produite au format de son choix, cette carte est accessible à tout moment sur PC, smartphone ou tablette. Elle est imprimable à domicile en plusieurs langues et personnalisable en fonction du profil du patient.

Conclusion

Ce format de carte, associé à une fiche personnelle patient en ligne répondant aux évolutions technologiques, est susceptible de constituer un modèle pour les autres maladies rares et pourra faire l’objet d’une étude prospective. Des fonctions complémentaires pourront aussi être proposées aux patients souffrant de maladie rare endocrinienne afin d’optimiser leur prise en charge, notamment en situation d’urgence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 334 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Déficit immun commun variable et déficit hypophysaire partiel : a propos d’un cas
  • N. Johnson, C. Fournie-Collinot, C. Langrand, M. Moret, G. Raverot, P. Moulin
| Article suivant Article suivant
  • Deuxième cas de diabète insipide central sous ipilimumab
  • M. Dolz, M. Eusen, C. Rousseau, P. Schoenlaub

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.