Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Corticosurrénalome malin(CSM) : devenir au long cours après traitement initial - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.227 
N. Kesri  : Dr, L. Tahri : Dr, M. Semrouni : Pr
 EHS Centre Pierre et Marie Curie Alger Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le CSM est une tumeur rare agressive de pronostic sombre. Nous analysons son devenir au long cours après traitement initial et recherchons l’impact de facteurs pouvant influencer son évolution. Etude rétrospective de 40 cas colligés entre 2004 et 2013 scorés selon l’ENSAT répartis en groupe opéré GO, traitement palliatif GTP et abstention thérapeutique GabsT. Pour GO analyse des suites opératoires, type de complément thérapeutique, taux de récidives, extension métastatique globale. Étude de l’impact sur la survie globale de l’âge au diagnostic, sexe, taille, extension et qualité du geste chirurgical.

Résultats

GO 65 % CSM dont 73 % S2. Geste surrénalectomie 92 % réduction tumorale 8 %. Morbidité 27 %par complicationhémorragique, mortalité précoce 11,5 % .Complément thérapeutique par OP’DDD 50 %.Taux de récidives 38 % dans un délai ≈15 mois et taux d’extension métastatique 58 %. GTP : 15 % CSM dont 83 % S4 traités dans 83 % par OP’DDD, 100 % de décès dans un délai de 7 mois, GAbsT :20 % CSM dont 87,5 % S4 (2/3 pour stade avancé et 1/3 pour âge avancé et/ou état clinique altéré ;100 % de décès. Survie globale 22,5 % vs 34,6 % dans le GO. Taux global de décès 70 % dont 77 %<1 an. Seules la qualité de cure chirurgicale (100 % vs 50 %, p=0,022) et la présence initiale de métastases (11 % vs 61 %, p=0,027) influent significativement la survie.

Conclusion

le CSM représente une tumeur maligne très agressive dont seul l’exérèse complète peut laisser espérer une amélioration du pronostic. La survie globale est médiocre et la mortalité est plus importante au cours de la première année.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 337 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un nouveau mécanisme impliqué dans le développement de la surrénale fœtale chez l’homme : rôle des mastocytes ?
  • A. Naccache, C. Duparc, E. Louiset, A. Laquerriere, H. Lefebvre, M. Castanet
| Article suivant Article suivant
  • Détermination du rapport aldostérone sur rénine sur l’automate. Liaison pour le diagnostic de l’hyperaldostéronisme primaire
  • E. Sacchetto, A.G. Le Loupp, N. Graveline, M. Le Bras, B. Cariou, D. Masson, D. Drui, K. Bach-Ngohou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.