Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Polymorphisme de CTLA4 : un facteur prédictif de l’auto-immunité endocrinienne sous ipilimumab ? - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.245 
M. Coppin a, , J.P. Arnault b : Dr, I. De Lameth a, R. Desailloud a : Pr
a Service d’Endocrinologie, Diabetologie, Nutrition, CHU-UPJV Amiens, Amiens, France 
b Service de Dermatologie, CHU-UPJV Amiens, Amiens 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’ipilimumab (Yervoy®) est un anticorps monoclonal dirigé contre CTLA-4R, utilisé dans le traitement du mélanome. En bloquant CTLA-4R qui inhibe la prolifération lymphocytaire, l’ipilimumab fait proliférer les LcT d’où l’action anti-tumorale. Les effets indésirables de l’ipilimumab sont auto-immuns dont 8 % d’endocrinopathies auto-immunes. Certains polymorphismes de CTLA4 prédisposent aux thyroïdites auto-immunes. Aucune étude génétique n’a été faite jusqu’à présent dans cette population. Nous présentons les 2 premières maladies de Basedow induites par Yervoy® Deux patientes (60 et 67ans), sans antécédent auto-immun, ont développé une hyperthyroïdie à 1 mois de la quatrième injection. Les deux patientes ont été traitées par corticothérapie selon les recommandations d’utilisation de Yervoy® mais récidivaient leur hyperthyroïdie à respectivement 2 et 4 mois de la fin de la corticothérapie. L’hypervascularisation thyroïdienne n’est apparue qu’à la récidive. Une hétérozygotie 49 A/G de l’exon 1 de CTLA4 a été retrouvée chez une patiente. Le typage est en cours sur tissu tumoral chez l’autre patiente en raison de son décès. Nous présentons parallèlement un patient de 84ans, sans antécédent auto-immun, présentant une hypophysite à 1 mois de la quatrième injection de Yervoy®. Une hétérozygotie 49 A/G de l’exon 1 de CTLA4 a aussi été retrouvée Trois autres patients traités ne sont pas porteurs de polymorphisme et n’ont pas développé d’endocrinopathie autoimmune. L’hypophysite est l’endocrinopathie la plus fréquente suivie des hypothyroïdies auto-immunes. Deux orbitopathies sans hyperthyroïdie ont été rapportées. Aucun facteur prédictif n’a été objectivé jusqu’à présent. Les polymorphismes de CTLA4 sont possiblement prédicteurs des endocrinopathies auto-immunes dont l‘hyperthyroïdie basedowienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 343 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement efficace par rituximab d’un myxœdème prétibial sévère et résistant
  • S. Metrat, I. Raingeard, D. Bessis, E. Renard, J. Bringer
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation neuropsychologique à l’âge de 2 ans et supplémentation iodée pendant la grossesse. Ne pas oublier l’exposition aux polluants environnementaux possiblement neurotoxiques
  • F. Brucker-Davis, F. Chauliac, P. Pacini, J. Gal, P. Panaia-Ferrari, P. Fénichel, S. Hiéronimus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.