Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un retard statural révélant une maladie osseuse constitutionnelle à l’âge de 15 ans - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.253 
H. Aynaou a,  : Dr, H. Skiker b : Pr, H. Latrech a : Pr
a Service d’endocrinologie Diabétologie, CHU Med VI, Faculté de Médecine et de pharmacie, Université Med Premier, Oujda, Maroc 
b Service de radiologie, CHU Med VI, Faculté de Médecine et de pharmacie, Université Med Premier, Oujda, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les maladies osseuses constitutionnelles forment un groupe hétérogène d’affections responsables d’insuffisances staturales associées ou non à des déformations, ou d’anomalies de la structure de l’os. Nous rapportons le cas d’une maladie osseuse constitutionnelle (MOC) diagnostiquée chez une patiente consultant à l’âge de 15ans pour retard statural.

Observation

Patiente âgée de 15ans sans antécédents pathologiques notables, consultant pour petite taille.À l’examen clinique, on retrouve un retard statural sévère à moins 4DS, une macrocranie relative, une disproportion tronc-membre, une envergure diminuée, une acromécrie, et une clindactylie du 5e doigt. Le reste de l’examen somatique est sans particularité. Le bilan biologique (hémogramme, bilan phosphocalcique et hypophysaire) est normal. L’échographie abdominale et cardiaque étaient normales. Le bilan radiologique (avant bras+poignet droit et gauche, rachis lombaire, bassin) est en faveur d’une maladie osseuse constitutionnelle. L’étude génétique est en cours.

Conclusion

La place de la clinique et de la radiologie reste centrale dans l’identification des MOC afin d’orienter les recherches moléculaires qui restent complexes et très coûteuses. Cette approche permet de mieux dénombrer et de limiter le nombre de cas considérés comme idiopathiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 346 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un syndrome de Fahr révélant une hypoparathyroïdie : à propos de 2 cas
  • S. El Hadri, R. Roukhsi, Z. Chahbi, H. Baizri
| Article suivant Article suivant
  • Le diabète phosphaté associé à l’ingestion chronique d’alcool n’est pas secondaire à une élévation du FGF23
  • X. Vandemergel, F. Simon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.