Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hyperparathyroïdies primaires chez le jeune - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.266 
D. Nsame  : Dr, A. Chadli : Pr, H. Dedjan : Dr, S. El Aziz : Pr, A. Farouqi : Pr
 CHU Casablanca, Casablanca 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’hyperparathyroïdie primaire atteint classiquement le sujet âgé. Les formes juvéniles sont rares et posent des problèmes diagnostiques et thérapeutiques particuliers, que cette étude rétrospective portant sur 24 patients a pour objet de préciser.

Patients et méthode

De 1980 à 2010, 60 patients ont été opérés d’hyperparathyroïdie primaire dans notre service dont 20 étaient âgés de moins de 40ans (34 %). Le but de ce travail était d’étudier d’analyser les aspects épidémiologiques, cliniques, paracliniques, thérapeutiques.

Résultats

Il s’agissait de 17 femmes et 3 hommes, âgés en moyenne de 29ans (19–39). Les manifestations osseuses à type de fracture (25 %), de tumeurs brunes(10 %), 1 cas de néoplasie endocriniennes, les troubles digestif et neuromusculaires étaient révélatrices. Les délais de consultation étaient de 5 à 72 mois. La calcémie moyenne était de 136mmg/L [99–170]. Cinq cas d’hypercalcémie maligne était objectivés. 3 cas de lithiases rénales étaient signalés. L’échographie et la TDM ont permis le diagnostic de localisation de l’adénome. Au terme de la chirurgie, dix-neuf patients présentaient une forme sporadique avec adénome unique dans 85 %, hyperplasie dans 2 cas et adénome multiple chez 1 patient. Un cas de NEM 2A était révélé.

Deux patients avaient une hypoparathyroïdie postopératoire persistante, nécessitant un traitement vitaminocalcique au long cours. Seize patients ont été suivi avec un recul de trois à 36 mois, 2 patients perdus de vue à en postopératoire.

Conclusion

Les formes sporadiques représentent la majorité des hyperparathyroïdies juvéniles. Mais, il convient de faire rechercher forme familiale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 350 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hyperparathyroïdie du sujet de plus de 65 ans. A propos de 9 observations
  • D. Nsame, A. Chadli, S. El Aziz, A. Farouqi
| Article suivant Article suivant
  • Tumeur brune du maxillaire supérieur révélatrice d’une hyperparathyroïdie primaire
  • L. Rabehi, S. Azzoug, F. Chentli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.