Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les hypercalcémies malignes dans l’hyperparathyroïdie primitive. À propos de 9 observations - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.268 
D. Nsame  : Dr, A. Chadli : Pr, H. Dedjan : Dr, S. El Aziz : Pr, A. Farouqi : Pr
 CHU CASABLANCA, Casablanca 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La mesure automatisée du calcium permet de dépister l’hyperparathyroïdie à un stade précoce. Malheureusement du fait de l’accès difficile aux soins de santé, le diagnostic est fait au stade d’hypercalcémie menaçante.

But de l’étude

Analyser les caractéristiques des patients présentant une hypercalcémie maligne révélant une hyperparathyroïdie primitive.

Matériel et Méthode

Étude rétrospective de 60 dossiers d’hyperparathyroïdies primitives colligés au CHU de Casablanca. Après analyse par logiciels Epi info et Excel, nous avons inclus 9 dossiers d’hypercalcémie maligne révélatrice d’hyperparathyroïdie primitive. Neuf patients étaient inclus, avec une prédominance féminine (8F/1H), d’âge moyen 40,66ans [24–70]. Les valeurs moyennes de calcémie et de PTH étaient à 158,37mg/L [140–179] et 2151pg/mL [660–9170]. Les douleurs osseuses étaient présentent chez tous les patients associés à des douleurs abdominales et des vomissements. Les complications osseuses (fracture cervicale, humérale, fémorale) et dysplasie osseuse (mandibulaire et tibial) étaient objectivées chez 5 patientes. Le diagnostic topographie était fait par l’échographie chez 7 patients et TDM dans les 2 cas ou l’échographie était négative. La taille moyenne des nodules étaient de 28mm. L’échographie rénale a mis en évidence des lithiases rénales chez 4 patients. Le traitement comportait des mesures de réanimation chez 6 patients avec recours à la dialyse chez 2 patients suivi d’une chirurgie parathyroïdienne chez les 9 patients. L’étude de la pièce histologique à mis en évidence 6 adénomes parathyroïdiens, 2 hyperplasies et 1 carcinome parathyroïdiens.

Conclusion

L’hypercalcémie maligne signe la gravité de l’hyperparathyroidie primitive. Sa prise en charge est lourde et multidisciplinaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 350-351 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tumeur brune du maxillaire supérieur révélatrice d’une hyperparathyroïdie primaire
  • L. Rabehi, S. Azzoug, F. Chentli
| Article suivant Article suivant
  • Hyperparathyroïdie primaire : intérêt d’un examen morphologique bien mené : à propos d’un cas
  • Y. Ghanimi, F.Z. Benbouchta, A. Chraibi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.