Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hyperparathyroïdie primaire : intérêt d’un examen morphologique bien mené : à propos d’un cas - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.269 
Y. Ghanimi  : Dr, F.Z. Benbouchta : Dr, A. Chraibi : Pr
 Service d’endocrinologie, CHU Ibn Sina, Rabat, Rabat 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’hyperparathyroïdie primaire (HPP) est une des plus fréquentes des endocrinopathies. Elle a des conséquences rénales et osseuses bien connues. Les indications d’un traitement chirurgical se sont élargies du fait des possibilités de chirurgie mini-invasive guidée essentiellement par les bilans de localisation.

Observation

Nous rapportons le cas d’une patiente de 68ans, suivie depuis 2013 pour HPP, avec identification d’un foyer hyper fixant polaire supérieur gauche à la scintigraphie. Son HPP est compliquée de nephrocalcinose avec insuffisance rénale (clearance : 43mL/min), et d’une ostéoporose sévère avec risque fractura ire (T-score à–4). La patiente fut opérée avec absence d’adénome parathyroïdien à l’exploration préopératoire et à l’étude anatomopathologique. Le suivi à un an du postopératoire a montré la persistance de l’HPP avec hyperparathormonemie à 35 fois la normale. La scintigraphie au MIBI avec acquisition des images à 1heure était négative. Une scintigraphie refaite avec acquisition des images à 4heures a objectivé un adénome parathyroïdien inférieur droit confirmé également à l’échographie. La reprise chirurgicale est réalisée avec hypoparathyroïdie secondaire et normalisation de la parathormone.

Discussion et Conclusion

En 2014, les formes asymptomatiques de l’HPP sont les plus fréquentes et, grâce aux moyens d’explorations les indications de la chirurgie mini-invasive se sont élargies. Toutefois le bilan de localisation doit être bien conduit associant l’exploration fonctionnelle et morphologique, pour éviter les échecs thérapeutiques et les reprises chirurgicales.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 351 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les hypercalcémies malignes dans l’hyperparathyroïdie primitive. À propos de 9 observations
  • D. Nsame, A. Chadli, H. Dedjan, S. El Aziz, A. Farouqi
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de Fahr à propos de deux observations
  • Y. Ammar, N. Mtaoua, C. Bensalah, M. Ben Hadj Ali, M. Mekki, A. Sayhi, Y. Guerbouj, A. Lamouchi, N. Ben Mefteh, A. Khelil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.