Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Place de la médecine nucléaire dans la prise en charge du cancer de la parathyroïde : à propos d’un cas - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.272 
D. Ben Sellem  : Dr, R. Ben Said : Dr, L. Zaabar : Dr, I. El Bez : Dr, B. Letaief : Dr, M.F. Ben Slimene : Pr
 Service de Biophysique et de Médecine Nucléaire Institut Salah Azaiez, Tunis 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Le carcinome parathyroïdien est une entité maligne rare qui représente 1 à 5 % des tumeurs de la glande parathyroïde. Le but est ce travail est d’illustrer la place de la médecine nucléaire dans la prise en charge de ce cancer.

Observation

Patiente âgée de 65ans aux antécédents de diabète type 2, dyslipidémie, ayant présenté une hypercalcémie maligne associée à une hyperparathyroïdie. Le bilan radiologique a mis en évidence une image ostéolytique du bassin. La scintigraphie osseuse a objectivé une hyperfixation diffuse du squelette appendiculaire compatible avec une ostéoarthropathie métabolique sans anomalie au niveau du bassin. L’échographie cervicale a mis en évidence une masse parathyroïdienne inférieure gauche et un goitre multinodulaire. La scintigraphie parathyroïdienne double phase au 99mTc-MIBI a confirmé le diagnostic d’un adénome parathyroïdien inférieur gauche. La patiente a bénéficié d’une exérèse de la parathyroïde inférieure gauche faisant 4cm de grand axe. L’examen anatomopathologique a trouvé un carcinome parathyroïdien. En post-opératoire, la scintigraphie parathyroïdienne double phase au 99mTc-MIBI n’a pas objectivé d’arguments en faveur ni d’un adénome parathyroïdien, ni d’une récidive locale ou à distance. Une scintigraphie osseuse au 99mTc-HMDP de contrôle à 7 mois d’intervalle, a objectivé une accentuation de l’hyperfixation diffuse du squelette notamment appendiculaire sans signe de métastase osseuse.

Discussion

Le pronostic des carcinomes parathyroïdiens est dominé par la fréquence élevée des récidives locales ou à distance. La médecine nucléaire serait d’un apport considérable dans le diagnostic et dans le suivi de ces cancers.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 351-352 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tumeur brune maxillaire révélant une hyperparathyroïdie primaire
  • M. Mrouki, A. Jaïdane, J. Bousselmi, H. Ouertani, I. Cherif, C. Danguir, C. Zouaoui, B. Zidi
| Article suivant Article suivant
  • Hungry Bone syndrome à propos d’un cas
  • S. Leghlimi, K. Rifai, S. Ech-Cherif El Kettani, S. Elmoussaoui, G. Belmejdoub

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.