Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cardiomyopathie dilatée : une complication rare de l’hypocalcémie. À propos de deux cas - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.278 
N. Bouznad a,  : Dr, G. El Mghari a : Pr, N. El Ansari a,  : Pr, M. El Hattaoui b : Pr
a Service d’Endocrinologie Diabétologie et Maladies Métaboliques. Laboratoire PCIM. FMPM.CHU Mohamed VI. Marrakech, Marrakech 
b Service de Cardiologie.CHU Mohamed VI. Marrakech, Marrakech 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La cardiomyopathie dilatée (CMD) est une complication grave et rare de l’hypocalcémie chronique méconnue. Nous rapportons deux observations d’hypoparathyroïdie chronique asymptomatique post-thyroïdectomie compliquées de CMD.

Observation 1

Patiente de 56ans, ayant comme antécédent une thyroïdectomie il y a 14ans, suivie pour cataracte bilatérale, admise pour des crises convulsives généralisées d’installation brutale révélant une hypoparathyroïdie avec à l’examen un souffle diastolique au foyer mitral avec des signes d’hypocalcémie confirmée par la biologie : calcémie à 40mg/L, phosphorémie à 98mg/L, et le dosage de la parathormone intact (PTH-I) était bas à 8pg/mL. L’échocardiographie transthoracique (ETT) montrait une CMD, une hypokinésie globale et une fraction d’éjection à 39 %.

Observation 2

Patiente de 29ans admise pour une hypoparathyroïdie méconnue post-thyroïdectomie remontant à 8ans Au bilan biologique : une hypocalcémie à 32mg/L, le PTH-I était bas à 10,50pg/mL. L’ETT objectivait une CMD, une hypokinésie globale et une fraction d’éjection à 28 %.

Conclusion

La CMD est une complication redoutable de l’hypoparathyroïdie. D’où l’intérêt d’un dépistage systématique basé sur un bilan phosphocalcique après toute chirurgie thyroïdienne et d’un suivi régulier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 353 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une tumeur mésenchymateuse inguinale responsable d’une ostéomalacie oncogénique
  • I. Banu, L. Gavrizi, C. Cussac-Pillegand, N. Cornière, P. Valensi
| Article suivant Article suivant
  • Calcinoses pseudotumorales : forme diffuse multifocale chez un hémodialysé
  • J. Issouani, D. Ibrahim Montasser, M. Benyahia, G. Belmajdoub

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.