Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un épaississement de la voûte crânienne révélateur d’une hyperparathyroïdie primaire - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.283 
R. Amri, I. Ben Ahmed, F. Ben Dahmen, Y. Ammar , H. Sahli
 Hôpital Mohamed Taher Maâmouri, Nabeul 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’hyperparathyroïdie primaire est le plus souvent asymptomatique, pouvant s’exprimer parfois par des signes cliniques d’hypercalcémie. Les anomalies radiologiques sont rares (2 à 5 %) lors du diagnostic, elles sont en grande partie des résorptions sous périostées ou des tumeurs brunes. Les lésions du crâne sont exceptionnelles, historiques. Les aspects radiologiques caractéristiques sont ; soit une résorption trabéculaire soit un pseudo-épaississement de la corticale.

Observation

Nous rapportons le cas d’une patiente de 72ans aux antécédents d’asthme et de tumeur stromale réséquée. Ayant bénéficié d’une tomodensitométrie cérébrale à l’occasion d’une lipothymie. Un épaississement de la voûte crânienne faisait évoquer en premier lieu une maladie de Paget. Mais le reste du bilan radiologique n’a pas objectivé de lésions en faveur de l’hypothèse diagnostique. Le bilan biologique montrait une hypercalcémie modérée avec PTH à 2 fois la normale. La phosphatase alcaline ainsi que la créatinine étaient normales. L’échographie montrait un nodule parathyroïdien inférieur droit. Le diagnostic d’hyperparathyroïdie primaire était alors retenu. Et la patiente a été alors opérée, après avoir éliminer une néoplasie endocrinienne multiple de type I ou II, avec des contrôles biologiques normaux après la chirurgie.

Discussion

Les lésions radiologiques au cours de l’hyperparathyroïdie primaire sont rares et non spécifiques. Il faut surtout penser à cette pathologie rare en cas d’hypercalcémie associée et compléter par le dosage de la parathormone.

La chirurgie constitue le seul traitement curatif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 355 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fibrome ossifiant révélant une hypercalcémie maligne
  • R. El Latifi, G. El Mghari, A. Hiroual, N. El Mansouri, N. El Ansari
| Article suivant Article suivant
  • Manifestations neuropsychiatriques inaugurant une hypoparathyroïdie
  • R. Amri, I. Ben Ahmed, F. Ben Dahmen, Y. Ammar, H. Sahli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.