Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Manifestations neuropsychiatriques inaugurant une hypoparathyroïdie - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.284 
R. Amri a, I. Ben Ahmed b, F. Ben Dahmen a, Y. Ammar a, , H. Sahli a
a Hôpital Mohamed Taher Maâmouri, Nabeul 
b Manifestations neuropsychiatriques inaugurant une hypoparathyroïdie, Nabeul 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’hypoparathyroïdie est généralement révélée par des signes neuromusculaires. Les crises épileptiques font partie des manifestations neurologiques inaugurales rares.

Observation

Patiente âgée de 57ans, aux antécédents de goitre multi-nodulaire traité chirurgicalement. Suivie en psychiatrie pour des troubles psychotiques depuis 36 mois. La patiente a été traitée par des neuroleptiques. L’évolution était marquée par la non-amélioration de la symptomatologie, ainsi que l’installation de crises convulsives tonico-cloniques généralisées. Elle a été admise aux urgences en coma post-critique. L’examen neurologique était normal à part le signe de chvosteck et la manœuvre de trousseau. La biologie avait montré une hypocalcémie, une hyperphosphatémie et une hypomagnésémie. Le reste du bilan biologique était normal. La TDM cérébrale a mis en évidence des calcifications cérébrales des noyaux gris centraux. Le diagnostic d’hypoparathyroïdie a été évoqué et confirmé par le dosage de la parathormone (<15pg/mL). Le bilan thyroïdien était correct. Un traitement substitutif à base de calcium et de la vitamine D sans traitement antiépileptique avait permis une amélioration clinique.

Discussion

Les crises épileptiques constituent une manifestation rare de la maladie et sont rarement révélatrices. Et qui témoignent de la profondeur de l’hypocalcémie.

Le traitement de l’hypoparathyroïdie prévient l’apparition de complications comme les manifestations neuropsychiatriques. Dans notre observation, le retard diagnostique a permis malheureusement l’évolution vers la complication cérébrale de cette affection.

Un bilan de retentissement de l’hypoparathyroïdie fait précocement est nécessaire pour prévenir d’éventuelles complications, surtout neurologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 355 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un épaississement de la voûte crânienne révélateur d’une hyperparathyroïdie primaire
  • R. Amri, I. Ben Ahmed, F. Ben Dahmen, Y. Ammar, H. Sahli
| Article suivant Article suivant
  • Normalisation de la calcémie par perfusion sous-cutanée continue de teriparatide dans une hypoparathyroïdie post-thyroïdectomie résistante au traitement médical
  • A. Lecus, F. Borson-Chazot, A. Linglart, L. Garby

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.