Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sarcoïdose et hyperparathyroïdie : association fortuite ? - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.287 
S. Daadaa  : Dr, A. Rezgui : Dr, M. Karmani : Dr, A. Mzabi : Dr, F. Ben Fredj : Pr, C. Laouani : Pr
 service de médecine interne, CHU Sahloul, Sousse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Il est parfois difficile de différencier sarcoïdose et hyperparathyroïdie primaire lorsqu’elles sont révélées par une hypercalcémie. La coexistence de ces deux affections chez un même patient rend le diagnostic et la thérapeutique encore plus malaisés, ainsi qu’il est montré dans la présente observation.

Observation

Il s agit de une patiente âgée de 50ans chez qui le diagnostic de sarcoïdose a été retenu devant un syndrome interstitiel au scanner thoracique et un syndrome sec avec a la biopsie bronchique et salivaire un granulome giganto-cellualire sans nécrose caséeuse. Le bilan lésionnel trouvait en plus une atteinte neurologique à type de vascularité cérébrale. À la biologie, on notait un syndrome inflammatoire biologique, une hypercalcémie et une hyper calciurie. La patiente a été mise sous corticothérapie avec amélioration des symptômes respiratoire et neurologique mais persistance a la biologie de l’hypercalcémie. Une hyperparathyroïdie primaire associée a été suspecté confirmé par le dosage de la PTH et l’imagerie cervicale. Il s’agissait d’une hyperplasie des parathyroïdes.

Discussion

L’association sarcoïdose et hyperparathyroïdie a été rapportée dans une trentaine de cas environ. Le plus souvent, il s’agit d’un adénome parathyroïdien, rarement d’une hyperplasie. La persistance d’une hypercalcémie plasmatique chez un patient atteint de sarcoïdose traité par les corticoïdes doit faire suspecter une hyperparathyroïdie. Une relation de cause à effet entre les deux affections n’a jamais pu être démontrée. Cependant une infiltration granulomateuse des parathyroïdes a été décrite dans quelques rares cas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 356 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Association Hyperparathyroïdie primaire–déficit en vitamine D: quel impact osseux?
  • H. El Jadi, A.A. Guerboub, A. Meftah, A. Moumen, S. Sellay, N. Belmrhar, A. El Masmoudi, Z. Alhouari, S. Elmoussaoui, G. Belmejdoub
| Article suivant Article suivant
  • Traitement chirurgical de l’hyperparathyroïdie secondaire chez l’hémodialysé chronique
  • J. Issouani, D. Ibrahim Montasser, M. Benyahia, G. Belmajdoub

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.