Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Association ostéoporose endocrine et ostéodystrophie rénale chez un diabétique âgé: un vrai défi de prise en charge - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.292 
H. El Jadi  : Dr, A.A. Guerboub : Dr, A. Meftah : Dr, A. Moumen : Dr, A. El Masmoudi : Dr, J. Issouani : Dr, S. Chakdoufi : Dr, K. Bakkali Ghazouani : Dr, S. Elmoussaoui : Dr, G. Belmejdoub : Pr
 Service d’endocrinologie, hôpital militaire d’instruction mohamed V, Rabat 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les patients âgés de plus de 65ans ont un risque important de fracture ostéoporotique. Après l’âge de 50ans, 13 à 22 % des hommes seront victimes d’au moins une fracture ostéoporotique. Ce risque augmente nettement quand cette ostéoporose est endocrine, chez un diabétique âgé en insuffisance rénale chronique (IRC).

Observation

Patient de 71ans, ayant une HTA et une dyslipidémie sous traitement. Il est diabétique sous insuline compliquée de rétinopathie et de néphropathie diabétiques au stade d’IRC et suivi pour macroadénome hypophysaire ayant comme retentissement endocrânien: hémianopsie bitemporale, endocrinien: insuffisance thyréotrope et gonadotrope. Une densité minérale osseuse (DMO), après 5ans d’hypogonadisme et de L-thyroxine, a révélé une ostéoporose (T-score:–4 au col fémoral). Serait ce l’association de l’ostéodystrophie rénale-ostéporose endocrine-ostéo-arthropathies nerveuses du diabètique? Quelle prise en charge?

Discussion

Les procédures diagnostiques sont difficiles à appliquer chez le sujet âgé fragile: contrairement à la population générale la relation entre la DMO et le risque de fracture est beaucoup moins nette chez le patient avec une IRC. Aussi, La DMO n’apporte pas d’éléments d’orientation diagnostique en faveur d’une hyperparathyroïdie secondaire, d’un os adynamique ou d’une ostéomalacie dont les traitements restent très différents:–les troubles visuels liés à l’adénome, le risque d’hypoglycémie, les hypotenseurs et l’âge avancé augmentent le risque de chute;–les bisphosphonates, traitement de référence du sujet âgé, restent difficile à gérer chez un patient polypathologique. La correction vitaminocalcique, l’éducation et la prévention de chute peut être la seule alternative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 357 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil clinico-biologique des Hyperparathyroidies et ses complications à travers le temps ; Quels facteurs influençants ?
  • S. Deghima, N. Kesri, L. Djeradi, F. Chentli
| Article suivant Article suivant
  • Un diagnostic caché : pseudohypoparathyroïdie chez un enfant avec troubles neurologiques
  • I. Crumpei, M. Canepa, C. Cristea, A.D. Fadur, A. Manolachie, S. Mogos, V. Mogos, C. Vulpoi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.