Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une ostéomalacie révélant une maladie cœliaque de l’adulte - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.298 
H. Zoubeidi  : Dr, F. Daoud : Dr, Z. Aydi : Dr, L. Baili : Dr, B. Ben Dhaou : Pr, F. Boussema : Pr
 Service de Médecine Interne, Hôpital Habib Thameur, Tunis. Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La maladie cœliaque (MC) est une maladie auto-immune caractérisée par la présence d’une atrophie villositaire duodénojéjunale. Elle peut être découverte à l’occasion de ses complications liées essentiellement au syndrome de malabsorption. Nous illustrons une observation d’une ostéomalacie par déficience sévère et prolongée en vitamine D ayant révélé une MC.

Observation

Madame MA, âgée de 31ans, était admise pour exploration de douleurs osseuses à prédominance lombosacrée évoluant dans un contexte d’altération de l’état général. L’examen objectivait une pâleur cutanéomuqueuse, une marche dandinante et une hypotrophie musculaire. La biologie montrait un syndrome de malabsorption franc. Les gamma-glutamyltransférases (GGT) étaient normales tandis que les phosphatases alcalines (PAL) étaient à 10 fois la valeur normale. Devant l’association de douleurs osseuses, de myopathie proximale, d’hypocalcémie et de PAL très élevées, le diagnostic d’ostéomalacie était le plus probable. Le dosage de la vitamine D montrait un taux effondré, 10nmol/L. Le diagnostic étiologique était en faveur d’une MC confirmée sur le plan histologique et immunologique. La prise en charge thérapeutique était basée essentiellement sur le régime sans gluten (RSG) associé à une supplémentation parentérale en vitamine D. L’évolution était favorable.

Conclusion

Le RSG permet de prévenir et parfois de traiter la majorité des complications de la MC qui conditionnent le pronostic de la maladie, notamment les complications osseuses qui peuvent être sa circonstance de découverte et les affections malignes qui font toute sa gravité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 359 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hyperparathyroïdie primaire révélée par une tumeur brune du maxillaire (à propos d’un cas)
  • C. Adnane, T. Adouly, A. Zouak, S. Rouadi, R.A. Abada, M. Roubal, M. Mahtar
| Article suivant Article suivant
  • Étude comparative des formes sporadiques et héréditaires des carcinomes médullaires de la thyroïde
  • N.S. Fedala, L. Lounis, F. Chabour, F. Yaker, L. Ahmed Ali, A.E.M. Haddam, F. Chentli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.