Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude comparative des formes sporadiques et héréditaires des carcinomes médullaires de la thyroïde - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.300 
N.S. Fedala a,  : Dr, L. Lounis a : Dr, F. Chabour a : Dr, F. Yaker a : Dr, L. Ahmed Ali a : Dr, A.E.M. Haddam b : Dr, F. Chentli a : Pr
a Service endocrinologie centre hospitalo universitaire Bab El Oued, Alger 
b Service endocrinologie centre hospitalo universitaire Bologhine, Alger 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le carcinome médullaire de la thyroïde (CMT) est rare, sporadique (70 %) ou familial (30 %), isolé ou s’intègre dans une NEM2. Son diagnostic doit être précoce car le pronostic est lié au stade tumoral et au geste opératoire.

Objectif

Étudier le CMT dans ses formes sporadique et héréditaire.

Materiels et méthodes

Il s’agit d’une étude déscriptive et comparative entre le CMT sporadique (gp 1) et héréditaires (gp 2)

Résultats

Le CMT est sporadique dans 47,5 % (n=19) et hériditaire dans 52,5 % (n=21) DNS. Le sex-ratio est de 8F/1H gp1 vs 1H/1F gp2. L’âge moyen au diagnostic est de 48ans gp 1 vs 33ans gp 2. Le nodule thyroïdien représente 100 % des motifs de consultation dans le gp1 VS 25 % gp 2. Les autres motifs sont l’HTA 33,3 % et le dépistage familial 42,8 %. Le CMT sporadique est uninodulaire (100 %, taille moyenne 34mm). Le CMT héréditaire est multi-nodulaire dans 81 % (taille moyenne 28mm). La TCT préopératoire est élevée dans 100 % gp1 VS 94 % gp2. La cytoponction thyroïdienne est positive dans 73,3 % gp1 vs 50 % gp2. Le CMT sporadique est métastatique dans 80 % des cas (ganglionnaire 100 %, pulmonaire 58 %, osseuses 50 %, hépatiques 16,6 % et rénales 8,33 %) vs 33,3 % CMT héréditaires (100 % ganglionnaires).

Conclusion

Le CMT sporadique est aussi fréquent que le CMT héréditaire. Il est diagnostiqué plus tardivement et à un stade plus avancé. Le dosage de la CT permet une chirurgie adaptée à un stade précoce. L’analyse du gène RET permet un diagnostic pré-symptomatique chez les apparentés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 360 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une ostéomalacie révélant une maladie cœliaque de l’adulte
  • H. Zoubeidi, F. Daoud, Z. Aydi, L. Baili, B. Ben Dhaou, F. Boussema
| Article suivant Article suivant
  • La néoplasie endocrinienne multiple : étude cliniques et évolutives
  • N.S. Fedala, F. Yaker, S. Kabour, L. Griene, M. Chikouche, A.E.M. Haddam, L. Griene, F. Chentli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.