Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caractéristiques phénotypiques du carcinome médullaire de la thyroïde dans la néoplasie endocrinienne multiple de type 2A - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.309 
N.S. Fedala a,  : Dr, F.A. Yaker a : Dr, S. Kabour a : Dr, N. Kalafat a : Dr, L. Ahmed Ali a : Dr, A.E.M. Haddam b : Dr, A. Chikouche c : Dr, L. Griene c : Pr, F. Chentli a : Pr
a Service endocrinologie, centre hospitalo universitaire de Bab El Oued, Alger 
b Service endocrinologie, centre hospitalo universitaire de Bologhine, Alger 
c Service hormonologie centre Pierre et Marie, Alger 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le CMT est rare. Il est sporadique ou familial à transmission autosomique dominante isolée ou s’intégrant aux NEM II et s’associe à des mutations ponctuelles sur le proto-oncogène RET.

Objectif

Étudier les caractéristiques phénotypiques et évolutives du CMT dans les NEM2a.

Population, méthodologie

Il s’agit d’une étude rétrospective de 22 patients porteurs d’une NEM2A colligés en 32ans.

Ont été appréciées les caractéristiques cliniques et évolutives du CMT.

Résultats

Le CMT est constant dans le NEM2A. L’âge moyen de découverte est de 31,5ans±12,62 (Sex-ratio 10H/12F. Il est de découverte synchrone aux autres néoplasies dans 50 %, précède le phéochromocytome dans 13,63 % et est isolé dans 13,63 %. Son diagnostic est posé lors d’un dépistage systématique 81,8 % et après chirurgie d’un goitre 18,18 %.

Cliniquement, on retrouve un goitre nodulaire dans ¾ des cas. Le flush syndrome est vu dans 1 cas. Des signes compressifs et des localisations métastatiques ganglionnaires sont retrouvés dans 9,09 % et 18,18 %. Le taux de TCT est élevé dans 75 % : moyenne 968,1pg/Ml. La cytoponction est contributive dans 31,81 % et l’échographie évocatrice dans 68,18 %. Le stade TNM I est noté dans 68,18 %. L’atteinte est multifocale et bilatérale dans 2/3 des cas. Une mutation du gène RET est retrouvée : 634 (90 %), 618 (10 %) avec une corrélation phénotype génotype. La rémission est notée dans 13,63 %.

Conclusion

La découverte de CMT lors du dépistage devant un cas index en fait une tumeur de bon pronostic par une moindre évolutivité et un stade peu avancé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 363 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude clinique et évolutive des lymphomes thyroïdiens
  • N.S. Fedala, A.E.M. Haddam, A. Laloui, H. Si Youcef, F. Chentli, D. Meskine
| Article suivant Article suivant
  • Insulinome et grossesse : à propos d’un cas
  • I. Cherif, H. Ouertani, A. Jaidane, C. Zouaoui, J. Bousselmi, C. Danguir, M. Mrouki, B. Zidi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.