Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Récidive tardive d’un insulinome sporadique après énucléation - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.313 
M. Castagnet a,  : Dr, G. Donatini a : Dr, A. Laroussinie b : Dr, J.L. Kraimps a : Pr
a Service de chirurgie digestive et endocrinienne, CHU de Poitiers, Poitiers 
b Service de diabétologie et endocrinologie, CHU de Poitiers, Poitiers 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’insulinome est la plus fréquente des tumeurs neuroendocrines du pancréas, le plus souvent benin, et sporadique (5 % dans le cadre de néoplasie endocrienne multiple de type 1). Le traitement est l’exérèse chirurgicale. La récidive après chirurgie est rare et concerne plutôt les tumeurs de grade histologique élévé (Grade ENEST supérieur à 1).

Observation

Récidive tardive pancréatique après énucléation d’un insulinome pancréatique sporadique de grade 1 ENETS. Il s’agit d’un homme de 62ans, consultant en Juin 2005 pour des malaises hypoglycémiques (<0,50g/L) avec une prise de poids. Le test de jeûne est positif dès la sixième heure avec une glycémie à 0,34g/L. Le scanner et l’écho endoscopie objectivent une masse pancréatique de 22mm à la jonction corps queue. Il bénéficie en janvier 2006 d’une énucléation cœlioconvertie. L’examen histologique de la pièce opératoire décrit un insulinome de grade 1 ENETS (Ki67 2 %). Le patient a des glycémies postopératoires normales et reste asymptomatique pendant 6ans. En janvier 2012, il présente à nouveau des malaises hypoglycémiques avec un test de jeûne positif. Le scanner met en évidence une lésion de 38mm au niveau de la queue du pancréas au contact de l’artère splénique. La piéce opératoire de splénopancréatectomie caudale retrouve un insulinome bien différencié : Ki67 2 %, Grade 1 ENETS. La recherche de mutation du gène RET est négative. À 2ans le patient reste asymptomatique avec des glycémies normales.

Discussion

la rareté de ces récidives d’insulinome sporadique fait discuter son origine : technique chirurgicale (résidu tumoral), forme familiale non dépistée ?.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 364 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un incidentalome surrénalien révélant une néoplasie endocrinienne multiple de type 2a (à propos d’un cas)
  • M.E.A. Amani, R. Younsi, L. Merabet
| Article suivant Article suivant
  • Imagerie des paragangliomes latéro-cervicaux et abdominaux
  • Z. Aydi, F. Daoud, I. Ben Hassen, I. Menif, L. Baili, B. Ben Dhaou, M.H. Daghfous, F. Boussema

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.