Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Phéochromocytome surrénalien au cours de la maladie de Von Hippel-Lindau : à propos d’un cas - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.320 
N.G. Andzouana Mbamognoua  : Dr, M. Diarra : Dr, M. Rchachi : Dr, F. Ajfdi : Pr
 Service d’endocrinologie-maladies métaboliques et nutrition CHU hassan II fès, Fès 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les phéochromocytomes sont des tumeurs issues des cellules chromaffines sécrétant des catécholamines. Ils surviennent dans 11 à 19 % des cas de maladie de Von Hippel-Lindau (VHL), et sont potentiellement mortels. Nous rapportons un cas de maladie de VHL révélé par un phéochromocytome.

Observation

M. M.A, âgé de 26ans, ayant subi une surrénalectomie droite pour phéochromocytome unilatéral en 2012, avec une bonne rémission. Une année plus tard, la patiente consulte et décrit une triade de Menard dont l’examen clinique trouve essentiellement une hypotension orthostatique, sans dysmorphie ni de lésions cutanées. Un fond d’œil montre un hémangioblastome rétinien. Les dérivés méthoxylés urinaires des 24H réalisés après régime bien conduit étaient franchement positifs aux dépens de la normétadrenaline (261,18nmol/24h). Un bilan de NEM2 réalisé était négatif. Une TDM cervico-thoraco-abdominale a montré essentiellement une tumeur du corps du pancréas de 12mm hypervasculaire. La scintigraphie osseuse a objectivé des localisations osseuses secondaires ; pas de foyer de fixation à la MIBG à l’iode 131. L’étude génétique révèle une mutation du gène VHL type 2b.

Discussion

La maladie de VHL résulte d’une inactivation du gène VHL responsable du phéochromocytome, d’une tumeur pancréatique hypervasculaire compte tenu d’une surexpression de VEGF [1]. Ces tumeurs sont potentiellement métastatiques. L’hémangioblastome rétinien très caractéristique de cette maladie conforte notre diagnostic. L’absence de fixation des lésions osseuses à la MIBG peut rattacher leur origine à la tumeur pancréatique. L’octréoscan peut aider au diagnostic topographique du phéochromocytome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 366 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Phéochromocytome et hypokaliémie
  • H. Boulay, M. Lesouhaitier, M. Priou-Guesdon, O. Ionesco
| Article suivant Article suivant
  • Screening à la recherche de mutation du gène RET chez des patients avec cancer médullaire de la thyroïde isolé à Alger
  • A. Chikouche, D. Meskine, M. Boudissa, M. Semrouni, F. Chentli, L. Ahmed Ali, B. Ait Abdelkader, L. Griene, M. Ait Abdallah

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.