Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypoglycémie paranéoplasique : à propos d’un cas - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.324 
L. Affes  : Dr, B. Ben Nasr : Dr, N. Rekik : Pr, A. Chaâbane : Dr, N. Charfi : Dr, M. Abid : Pr
 Service d’Endocrinologie et Diabétologie CHU Hèdi Chaker, Sfax, Tunisie, Sfax 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’hypoglycémie paranéoplasique est une entité rare. Elle est due à trois types de sécrétion (IGFI, IGFII, insuline). Quelques cas d’hypoglycémie paranéoplasique par hyperinsulinisme sont rapportés dans la littérature.

Nous rapportons un cas d’hypoglycémie paranéoplasique par hyperinsulinisme chez un patient ayant un cancer du côlon à un stade avancé.

Observation

Patient âgé de 52ans admis pour hypoglycémies sévères récidivantes.

Il a des antécédents d’adénocarcinome lieberkhunien du colon (pT3N0M0) opéré il y a deux ans puis compliqué de carcinose péritonéale et métastases hépatiques traités par chimiothérapie. À la biologie, on trouve un hyperinsulinisme à 60000mU/L (VN<27) associé un peptide c élevé à 27ug/L (VN :1,1–4,4) avec glycémie concomitante à 3mmol/L. L’octreoscan n’a pas montré de fixation pathologique en particulier pancréatique. PET scan a montré un épaississement péritonéal discret et n’a pas montré de foyer hyper métabolique au niveau du parenchyme pancréatique. Devant le contexte clinique et les explorations para cliniques, le diagnostic d’hypoglycémie paranéoplasique a été retenu après avoir éliminé l’origine factice et l’insulinome. Le patient a été mis sous règles diététiques, diazoxide à la dose 5m/kg/j, et corticothérapie prédnisolone 20mg×2/j avec bonne tolérance et disparition des hypoglycémies.

Un traitement étiologique de la tumeur et de métastase hépatique notamment chirurgical et d’autres cures de chimiothérapie seront faites.

Discussion

L’origine paranéoplasique d’une hypoglycémie sévère doit être évoquée devant un contexte de néoplasie à un stade avancé. Celle par hyperinsulinisme reste rare. Le traitement est essentiellement symptomatique et étiologique si possible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 367 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Phéochromocytome et cardiopathie congénitale ; complication ou association ?
  • N. Sahli, M. Antit, M. Mokkadem, I. Rojbi, N. Hbeili, R. Gharbi, F. Kanoun, M. Chihaoui, F. Chaker, M. Yazidi, H. Slimane
| Article suivant Article suivant
  • Place de la scintigraphie des récepteurs de la somatostatine couplée à la TDM dans le suivi des carcinomes médullaires de la thyroïde
  • D. Ben Sellem, R. Ben Said, L. Zaabar, I. El Bez, B. Letaief, M.F. Ben Slimene

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.