Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comorbidité cardiovasculaire chez le patient diabétique type 2 hypertendu - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.352 
H. Aynaou  : Dr, H. Latrech : Pr
 Service d’endocrinologie diabétologie, CHU Med VI, faculté de médecine et de pharmacie, université Med Premier, Oujda, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’hypertension artérielle (HTA) et le diabète sont deux facteurs de risque (FDR) cardiovasculaire fréquents et souvent associés. De ce fait, le contrôle tensionnel représente une partie intégrante du suivi des diabétiques.

L’objectif de ce travail est d’étudier la prévalence de l’HTA chez une population de diabétiques type 2 (D2) et d’évaluer la comorbidité cardiovasculaire chez ces patients.

Patients et méthodes

Étude prospective portant sur 60 D2 hospitalisés au service de diabétologie du CHU d’Oujda entre décembre 2013 et février 2014.

Résultats

La fréquence de l’association HTA-diabète est de 55 % avec une prédominance féminine (80 %) et une moyenne d’âge de 58,65ans. Les complications macroangiopathiques sont retrouvées chez 45 % des hypertendus vs 11 % chez les non-hypertendus. Ces complications sont à type de cardiopathie ischémique dans 27 %, d’accident vasculaire cérébral dans 9 %, et d’artériopathie des membres inférieurs dans 6 %. Les FDR cardiovasculaires retrouvés sont l’obésité androïde (87 %), la sédentarité (70 %), la dyslipidémie (20 %) et le tabagisme (15 %). Les complications microangiopathiques à l’admission sont à type de neuropathie dans 10 %, et de rétinopathie dans 6 %. Le traitement de ces patients était : les antidiabétiques oraux (ADO) dans 42 %, l’insulinothérapie dans 42 %, régime seul dans 10 %, et ADO+ l’insulinothérapie dans 6 %. Ces patients étaient sous monothérapie anti-hypertensive dans 57 %, une bithérapie dans 13 %, et l’abstention thérapeutique dans 30 %.

Conclusion

L’HTA majore la morbi-mortalité cardiovasculaire du patient diabétique. Cette association nécessite une intensification thérapeutique visant un meilleur contrôle de tous les FDR cardiovasculaire associés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 376 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cétose inaugurale des diabétiques type 1 (DT1) : à propos de 53 cas
  • A. Dedjan, D. Nsame, S. El Aziz, A. Chadli, A. Farouqi
| Article suivant Article suivant
  • Le vécu des femmes suivies pour un diabète gestationnel
  • M. Andre, I. Allix, F. Illouz, P. Rodien, S. Laboureau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.