Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt du comptage glucidique chez le diabétique type 2 (à propos de 31 cas) - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.356 
O.K. El Mouttaqui, A. Chadli, S. Elaziz, A. Farouqi  : Dr
 CHU de Casablanca, Casablanca 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Démontrer l’intérêt du comptage glucidique et la bonne répartition des apports glucidiques journaliers dans l’équilibre glycémique et métabolique des patients diabétiques type 2.

Patients et méthodes

Étude prospective incluant 31 patients diabétiques type 2 ayant une : 7 %<HbA1c<9 % ; sous ADO, insuline ou traitement mixte capables de procéder à un comptage glucidique et à une auto-surveillance glycémique.

L’âge moyen : 52ans, moyenne d’ancienneté du diabète : 6ans, moyenne d’HbA1c : 8,3 %, l’IMC moyen : 28,1kg/m2 ; nombre moyen d’hypoglycémie=3,7/semaine, apport glucidique total journalier=70 % avec à la répartition journalière : petit déjeuner=5 %, déjeuner=10 %, collation=10 %, dîner=45 %. Ces patients ont bénéficié d’une éducation individualisée sur le repérage des glucides alimentaires, le comptage glucidique et sa répartition journalière : petit-déjeuner=10–15 % déjeuner=15–25 % collation=5–10 %, dîner=15–20 % ; avec une durée de suivi de 2 à 3 mois.

Résultats

Réduction de l’HbA1c de 0,91 % (p<0,03), réduction pondérale de 2,4kg avec un IMC à 26,7kg/m2 (p=0,05), et du nombre d’hypoglycémie à 2,8/semaine (p=0,23). Diminution significative de l’apport glucidique journalier à 52 % (p<0,01) avec une répartition journalière proche des objectifs.

L’analyse en sous-groupes ne montre pas de différence significatif mais le groupe insulinotraité a le plus amélioré l’HbA1c (−0,93 % vs −0,81 % p=0,39) et le nombre d’hypoglycémie (−2,5 vs −1,7 p=0,26), alors que le groupe ADO seules a le plus réduit le poids (26,5kg/m2 vs 27,1kg/m2 p=0,4).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 377 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’ancienneté du diabète et les traitements antérieurs sont les facteurs prédictifs de la réponse au liraglutide : résultats de l’étude post-inscription EVIDENCE®
  • A. Penfornis, P. Gourdy, L. Martinez, S. Madani, E. Eschwège, G. Charpentier, J.F. Gautier
| Article suivant Article suivant
  • Trisomie 21 et diabète sucré type 1 : difficultés de prise en charge
  • M.E.A. Amani, S. Miraoui, M. Derradji, N. Medjadi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.