Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La transition des soins pédiatriques aux soins pour adultes chez les adolescents atteints du diabète de type 1 (à propos de 40 cas) - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.362 
H. Afane  : Dr, A. Chadli, S. Elaziz, A. Farouqi
 Service d’endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les périodes de l’adolescence et de transition sont délicates pour le jeune confronté à la gestion des multiples demandes de la maladie chronique. Cette période est marquée par une détérioration du contrôle glycémique et par une diminution de l’observance thérapeutique.

L’objectif de ce travail est de décrire le déroulement de la transition chez les adolescents diabétiques de type 1.

Patients et méthodes

Étude descriptive portant sur 40 patients diabétiques type 1 initialement suivis dans une structure pédiatrique avant de transiter au service d’endocrinologie-diabétologie du CHU Ibn Rochd entre janvier 2013 et janvier 2014.

Ont été recueillies les données concernant l’équilibre glycémique, la régularité de suivi, et l’observance thérapeutique, et ce au moment de la transition (T) et un an après (T+1).

Résultats

L’âge moyen de transition est de 17ans.

La transition était initiée par le pédiatre dans 67 % des cas, issue d’une démarche personnelle dans 24 % des cas, lors d’une complication aiguë dans 9 % des cas.

Le nombre de consultations moyenne par année : 3,4±1,2 à T1 et 1,8 ±1,3 à T+1.

Taux moyen d’HbA1C : 8,2 % à T et de 8,8 % à T+1.

3 patients ont été hospitalisés pour cétose sur arrêt d’insuline à T1 et 9 patients à T+1.

Conclusion

La transition a un intérêt particulier dans le diabète de type 1 d’où la nécessité d’assurer un transfert progressif impliquant les parents, le pédiatre, et le médecin adulte afin d’assurer une continuité de soins et l’adhérence au traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 378-379 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rétinopathie diabétique et déficit en vitamine D
  • N. Hebaili, A. Jaidane, C. Zouaoui, J. Bousselmi, H. Ouertani, B. Zidi
| Article suivant Article suivant
  • Association diabète type 2 et polyendocrinopathie : serait ce du simple hasard ?
  • H. El Jadi, A.A. Guerboub, A. Meftah, A. Moumen, S. Sellay, A. Labied, M. Benkacem, A. Elmasmoudi, S. Elmoussaoui, G. Belmejdoub

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.