Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome coronarien aigu et diabète type 2 chez le sujet âgé - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.369 
L. Bouzouba a, , R. Habbal a : Pr, F. De Poli b : Dr, P. Couppie b : Dr, P. Leddet b : Dr, M. Hanssen b : Dr
a Service de cardiologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca 
b USIC et unité interventionnelle, Haguenau 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La maladie coronarienne représente la première cause de morbi-mortalité chez le diabétique. Son incidence chez les sujets âgés augmente avec l’allongement de l’espérance de vie. L’objectif de notre travail est d’évaluer la prise en charge des patients âgés diabétiques.

Il s’agit d’une étude rétrospective, comparative menée sur 204 patients âgés (>75ans), admis pour SCA au CH Haguenau entre août 2012 et août 2013. On a comparé 63 patients âgés diabétiques (GI), et 141 patients âgés non diabétiques (GII).

Mode d’âge (GI) : 80ans ; 82ans (GII). Discrète prédominance masculine est notée chez les 2 groupes. Les diabétiques présentent plus de facteurs de risque : fréquence plus élevée d’HTA (p=0,002), dyslipidémie (p=0,034), alors que (GI) est plus plutôt tabagique. Plus de comorbidités chez (GI), notamment insuffisance rénale (p<0,001). SCA sans sus-décalage du segment ST est prédominante dans les 2 groupes. À la coronarographie, l’atteinte tritronculaire était plus fréquente chez (GI). L’angioplastie est moins utilisée dans le (GI) 62,7 % que le (GII) 69,5 %. Les complications hospitalières étaient plus élevées chez les diabétiques notamment, l’insuffisance rénale (p=0,055). L’évolution à 6 et à 12 mois révèle une légère prédominance des complications chez (GI). La qualité de vie des diabétiques après une angioplastie était meilleure en comparaison au traitement conventionnel. D’autre part, la qualité de vie des non-diabétiques s’améliore mieux que chez les diabétiques,

Le sujet âgé diabétique est à très haut risque cardiovasculaire, caractérisé par la sévérité de l’atteinte coronarienne. Les diabétiques sont traités moins agressivement que les non-diabétiques, pourtant que leur qualité de vie s’améliore mieux en comparaison avec le traitement conventionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 380-381 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pseudoxanthome élastique et diabète type I à propos d’un cas
  • S. Mahgoun, S. Namani, M. Takhedmite, F. Bouyoucef, B. Bouadjar, R. Hadjaj, O. Hadj Hamed, M. Kherfi, F. Sekkal, R. Baba Ahmed, M. Tair
| Article suivant Article suivant
  • Étude des caractéristiques épidémiologiques et cliniques des diabétiques aux urgences
  • Y. Ammar, M. Mekki, I. Ben Ahmed, F. Ben Dahmen, A. Sayhi, N. Ben Mefteh, A. Lamouchi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.