Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cataracte totale bilatérale révélant un diabète type 1 - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.382 
I. Damoune  : Dr, I. Khaldouni : Dr, L. Agerd : Dr, F. Ajdi : Pr
 CHU Hassan II Fes, Fes 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Chez un patient diabétique type 1, une baisse brutale de l’acuité visuelle est rarement causée par une cataracte, les opacités cristalliniennes apparaissant progressivement plusieurs années après le diagnostic de diabète. Nous rapportons le cas d’une cataracte révélant un diabète type 1.

Observation

Patiente âgée de 23ans sans antécédents pathologiques, ayant présenté une baisse d’acuité visuelle progressive sur trois mois la poussant à consulter un ophtalmologue qui objective une cataracte totale bilatérale et demande une glycémie revenant à 3g/l puis l’adresse pour prise en charge. À son admission, la patiente était en décompensation acido-cétosique avec une glycémie à 3,62g/j, acétonurie et glucosurie positive à deux croix, la patiente était maigre avec un poids à 49kg et un IMC à 18kg/m2.

Le bilan biologique a montré une hémoglobine glyquée à 17,8 %. On a éliminé une hypocalcémie qui aurait pu causer la cataracte avec 3 calcémies successives normales (calcémie corrigée : 97mg/l), parathormone normale à 32pg/ml ; un bilan a été réalisé montrant une cortisolémie de 08h normale à 25μg/dl, des anticorps anti-TPO positifs à 12,43UI/ml avec TSH normale à 0,866μUI/ml.

Conclusion

L’originalité de cette observation repose sur la survenue d’une cataracte totale bilatérale révélant un diabète type 1 chez une patiente jeune ce qui est rare puisque la survenue d’une complication pareille nécessite plusieurs année d’évolution du diabète, ce qui justifie un examen ophtalmologique au début de tout diagnostic de diabète type 1.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 384 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de la scintigraphie osseuse dans le diagnostic et le suivi du mal perforant plantaire du diabétique
  • D. Ben Sellem, R. Ben Said, L. Zaabar, I. El Bez, B. Letaief, M.F. Ben Slimene
| Article suivant Article suivant
  • Diabète de type 1 et facteurs de risque cardiovasculaires
  • A.E. Tadmori, M. Rchachi, L. Agerd, F. Ajdi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.