Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Crises épileptiques et hyperglycémie sans cétose étude de série - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.404 
M. Aissi a,  : Dr, M. Rekik a : Dr, R. Machraoui a : Dr, S. Younes b : Dr, H. Sayadi a : Dr, M. Frih Ayed a : Pr
a CHU de Monastir, Monastir 
b CHU Mahdia, Monastir 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Depuis le premier cas décrit en 1965, les cas de crises d’épilepsie secondaire à une hyperglycémie sans cétose sont de plus en plus fréquents, elles sont le plus souvent partielles notamment motrices.

Objectif

Étudier la relation entre la survenue de crises épileptiques et l’hyperglycémie sans cétose.

Méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective menée sur une période de 5ans allant de 2006 à 2014. Nous avons revu les dossiers de patients hospitalisés pour crise épileptique et avons identifié 14 cas pour lesquels les crises se sont avérées consécutives à une hyperglycémie sans cétose. Les résultats biologiques, radiologiques et électroencéphalographiques sont recueillis.

Résultats

Quatorze observations ont été analysées comportant 4 hommes et 10 femmes ayant un âge moyen de 70ans (extrêmes entre 55ans et 80ans). Aucun cas de diabète inaugural n’a été observé. Huit patients ont présenté des crises convulsives partielles motrices. Quatre patients avaient des crises tonico-cloniques généralisées. Un cas avait présenté un état de mal épileptique. Deux patients ont présenté des mouvements anormaux (hémiballisme, hémichorée). L’examen neurologique a été sans anomalies pour 11 patients et il a révélé un déficit post-critique pour 3 malades. L’électroencéphalogramme a été normal dans 6 cas et il a révélé des pointes rapides bilatérales en fronto-temporal pour les autres.

Discussion

Les études de serie permettent de mieux comprendre la physiopathologie de ces crises qui n’est pas encore bien élucidée.

Conclusion

Le diagnostic de cette entité est primordial puisqu’elles résistent aux antiépileptiques usuels et disparaissent après équilibration de la glycémie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 390-391 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypoglycémie révélant une leishmaniose viscérale
  • F. Larbi Ammari, W. Ben Salem, W. Alaya, W. Chebbi, B. Zantour, M.H. Sfar
| Article suivant Article suivant
  • Infections neuroméningées chez le diabétique : à propos de 8 cas
  • N. Sghaier, F. Larbi Ammari, H. Haj Kacem, S. Younes, W. Alaya, B. Zantour, M.H. Sfar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.