Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rétinopathie diabétique dans une population de patients à Alger ; prévalence et déterminants (à propos de 362 cas) - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.425 
S. Deghima  : Dr, S. Aouiche : Dr, A. Boudiba : Pr
 Service de diabétologie, CHU Mustapha Pacha, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La rétinopathie diabétique (RD) représente la complication la plus fréquente de la microangiopathie, sa prévalence augmente avec l’âge et la durée d’évolution du diabète.

Nous avons évalué la fréquence de la rétinopathie et de ses différents types chez nos patients diabétiques.

Matériels et Méthodes

Étude rétrospective descriptive intéressant 362 patients diabétiques (DT1 et DT2) suivis en consultation spécialisée à Alger.

Les données sont recueillies sur dossiers (interrogatoire et examen ophtalmologique).

Résultats

Nous avons recensé 362 patients diabétiques ; 44 cas DT1 (12,2 %) et 318 cas DT2 (87,8 %), sex-ratio H/F=1, l’âge moyen est de 57,2ans, durée moyenne du diabète est de 9,9ans.

La prévalence de la RD est de 61,3 % ; RD non proliférante 82 cas (60,7 %), RD préproliférante 40 cas (29,6 %) et RD proliférante 13 cas (9,6 %), HbA1c moyenne dans cette population=8,2 %.

La maculopathie est présente chez 21 cas (15,5 %), néanmoins elle n’est pas précisée chez 40 cas (29,6 %).

Les principaux facteurs de risque de fréquence et de sévérité de la RD retrouvés sont : la durée d’évolution du diabète, le déséquilibre glycémique et l’hypertension artérielle, par ailleurs, ni l’âge, ni le type de diabète ne semblent affecter la survenue et/ou l’évolution de la RD.

Conclusion

Les facteurs de risque de RD retrouvés dans notre étude sont comparables à ceux décrits dans la littérature.

La fréquence de la RD est corrélée au mauvais contrôle glycémique et l’ancienneté du diabète, imposant un équilibre glycémique optimal, un dépistage précoce et une collaboration entre diabétologues et ophtalmologues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 397 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pertinence et sécurité de la pompe chez le diabétique de plus de 75 ans
  • F. Leroy, C. Lignier
| Article suivant Article suivant
  • L’excès adipeux dans le déterminisme de la néphropathie des patients diabétiques type 1 : assaillant dangereux ou témoin innocent ?
  • C.M. Lacatusu, M. Graur, C. Cijevschi-Prelipcean, C. Mihai, R. Stefan, B.M. Mihai

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.