Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic du diabète gestationnel et implication hormonal : impact de l’IMC, de l’âge et des adipokines - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.429 
R.I. Mehaoudi a, , H. Oussekhri a, Y. Soltani, Dr a, H. Bendaoud b : Pr, D. Tamdrari c
a Équipe d’endocrinologie, Laboratoire BPO, faculté de sciences biologiques, USTHB, Alger 
b Service gynécologique des grossesses à haut risque. CHU Nafissa Hamoud, HusseinDey-Alger, Alger 
c Clinique mère-enfant Smar, Alger 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Cette première étude de diagnostic du DG sur un effectif de la population algéroise compare les modifications métaboliques et endocriniennes en rapport avec l’état d’insulinorésistance, l’IMC et l’âge des femmes diagnostiquées positives (ADG) et non ADG (contrôle).

Patients et méthodes

Le DDG (test de l’IADPSG, HGPO75g) est pratiqué sur 36 femmes âgées de 20–45ans, à 24–28 semaines d’aménorrhée admises au service des grossesses à haut risque. La glycémie et la lipidémie, l’HbA1c, l’œstradiol, la progestérone, cortisol, insuline, HPL, la leptine, l’adiponectine plasmatiques et l’index HOMA-IR sont comparés entre les deux groupes.

Résultats

En absence de DT2 antérieur (HbA1c<6), le diagnostic révèle 6 femmes ADG (16,66 %) présentant une insulinorésistance plus marquée (HOMA-IR : 6,98±1,35, contre 4,11± 0,38 p=0,0076). Une hausse non significative des TG, HDL-c et LDL-c, une progestéronémie, une leptinémie et une adiponectinémie augmentées, une légère augmentation de l’œstradiolémie, de l’HPL et une cortisolémie stagnante. Sur 6 femmes ADG, trois sont minces et trois en surpoids, contre 13,6 % d’obèses et 36,3 % de surpoids chez celles non ADG, alors que 50 % des femmes ADG avaient moins de 35ans. Le profil diabétique a disparu après l’accouchement.

Discussion-conclusion

Le risque de DG dépend de l’IMC et l’âge. La hausse du niveau d’adiponectine et du rapport adiponectine/leptine consécutivement à l’absence d’obésité chez les femmes ADG, semble atténuer la gravité de l’insulinorésistance et jouer un rôle protecteur contre l’atteinte d’un diabète de type 2 post-partum.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 398 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil bactériologique des infections urinaires chez les sujets diabétiques
  • A. Toumi, A. Aouam, H. Ben Brahim, H. Marmouch, C. Loussaief, M. Chakroun
| Article suivant Article suivant
  • Organisation concrète de l’insulinothérapie par pompe pour faciliter la suppléance du diabétologue
  • F. Leroy, C. Lignier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.