Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tuberculose du gros orteil chez une diabétique : un diagnostic à ne pas méconnaitre - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.435 
I. Kooli : Dr, C. Loussaief : Pr, H. Ben Brahim, Dr, H. Marmouch, Dr , A. Aouam, Dr, A. Toumi : Pr, M. Chakroun : Pr
 CHU Fattouma Bourguiba, Monastir 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’infection du pied diabétique constitue une complication grave du diabète. La non-amélioration sous antibiothérapie doit faire suspecter d’autre infection à germes spécifiques tel que la tuberculose. En effet, la tuberculose du gros orteil est une affection exceptionnelle mais elle pose essentiellement un problème de diagnostic différentiel avec de nombreuses affections.

Observations

Nous rapportons l’observation d’une patiente âgée de 42ans, diabétique sous ADO, correctement vaccinée, avait consulté pour une tuméfaction douloureuse du gros orteil gauche évoluant depuis quatre mois, non améliorée par plusieurs cures d’antalgiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. La radiographie standard et le scanner du gros orteil avaient noté des lésions lytiques, soufflantes, rompant la corticale par endroit au niveau de la phalange distale. Les globules blancs étaient à 7200/mm3 (lymphocytes 2100/mm3) et la vitesse de sédimentation était à 80mm à la première heure. La biopsie synoviale avait montré une synovite granulomateuse épithélio-gigantocellulaire avec de nécrose caséeuse. Un bilan à la recherche d’une autre localisation tuberculeuse ou d’une immunodépression était négatif. Un traitement antituberculeux quadruple avait entraîné une amélioration clinicoradiologique.

Conclusion

La tuberculeuse du gros orteil est longtemps bien tolérée, ce qui explique le retard diagnostique qui risque favoriser la dissémination de la maladie en l’absence de traitement adéquat. L’évolution est généralement favorable sous traitement bien conduit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 400 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diabète de type 1 et risque cardiovasculaire
  • S. Benarous, S. Aouiche, A. Elguecier, A. Khalfallah, A. Boudiba
| Article suivant Article suivant
  • La dysrégulation nocturne de la pression artérielle chez le diabétique de type 2 hypertendu ; prévalence et facteurs associés
  • M. Chihaoui, M. Yazidi, M. Ben Brahim, F. Chaker, F. Kanoun, B. Ftouhi, H. Slimane

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.