Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Retard sévère de croissance, déficit psychomoteur, dysmorphie faciale – un cas de duplication de novo 15q21.2–q24.1 - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.478 
E. Braha a,  : Dr, C. Rusu a : Pr, S. Chantot-Bastaraud b : Dr, I. Netchine b : Pr, A. Manolachie c : Dr, I. Crumpei c : Dr, A. Fadur c : Dr, I. Armasu c : Dr, C. Vulpoi c : Pr
a Service de génétique médicale, Université de Médecine et de Pharmacie « Grigore T Popa » Iasi, Romanie, Iasi 
b Hôpital d’Enfants Armand-Trousseau, Paris, France, Paris 
c Service d’endocrinologie, Université de Médecine et de Pharmacie « Grigore T Popa », Iasi, Romanie, Iasi 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La duplication distale du chromosome 15q est une anomalie chromosomique très rare caractérisée par un défaut de croissance, un retard psychomoteur avec des troubles d’apprentissage et d’une dysmorphie faciale. Ces symptômes peuvent varier considérablement d’un cas à l’autre, cela dépend de la longueur et l’emplacement de l’endroit de la portion dupliquée du chromosome 15q. Nous rapportons une patiente âgée de 2ans 5mois, la deuxième enfants d’un couple sain et non-consanguin avec une taille moyenne. Elle a été envoyé pour évaluation d’un sévère retard de développement (taille – 5,36 SD), une microcéphalie (occipito-frontal circonférence – 2,66 SD), dysmorphie faciale et un retard psychomoteur moyen. Pendant la grossesse on a noté un retard de croissance intra-utérine. L’analyse chromosomique a montré une insertion sur le chromosome 15q et le SNP miccroarray a révélé une duplication de novo 15q21.2–q24.1. Principaux paramètres hématologiques, les tests des fonctions rénale et hépatique, le taux sérique de calcium, de phosphate, de phosphatase alcaline, 1,25-(OH) 2 vitamine D et le niveau de PTH était normaux tout autant que les tests de la fonction thyroïdienne. Son âge osseux était de 1 an et 6 mois. Elle avait un niveau normal de GH tandis que celui de IGF1 était bas<25ng/ml (51–303) et IGF-BP3 à un niveau normal. La future administration de GH sera discutée. A notre connaissance, c’est le premier cas de duplication 15q21.2–q24.1 rapporté. Un conseil génétique est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 412-413 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Petite taille idiopathique : quelle prise en charge dans notre contexte ?
  • R. Zermouni, A.E. Tadmori, H. Zaddouq, A. Gaouzi
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome charge ; à propos de deux cas
  • B. Chikhi, M. Bensaleh, Z. Kemali

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.