Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Petite taille idiopathique : quelle prise en charge dans notre contexte ? - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.477 
R. Zermouni  : Dr, A.E. Tadmori : Dr, H. Zaddouq : Dr, A. Gaouzi : Pr
 Service d’Endocrinologie diabétologie, Hôpital d’enfant Ibn Sina, Rabat., Rabat 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La petite taille idiopathique (ISS) est définie par une taille inférieure à 2 DS, chez un enfant avec poids et taille de naissance normaux, en absence de déficit endocrinien, de pathologie osseuse, génétique ou organique. Nous rapportons dans cette étude notre expérience dans la prise en charge de cette entité.

Patients et méthodes

Étude rétrospective, menée en consultation d’endocrinologie pédiatrique, sur une période de 10ans, incluant 9 patients consultants pour petite taille. L’ensemble de critères démographiques, cliniques, paracliniques, et thérapeutiques ont été recueillis.

Résultats

Il s’agit de 7 garçons et 2 filles. L’âge moyen du diagnostic était de 7ans. Le retard statural était en moyenne de –2,83 DS. Le diagnostic d’ISS a été retenu après avoir éliminé toute pathologie pouvant expliquer le retard statural. Deux enfants, ayant un retentissement psychologique important, ont été traités par hormone de croissance (GH). Le gain statural était en moyenne de 0,55 DS après 1an de traitement.

Discussion

Le traitement de l’ISS par GH est approuvé aux États-Unis car il permet un gain statural, et pour certains, une amélioration de la qualité de vie. Le retentissement psychologique de la petite taille reste le principal argument pour traiter, quoique les données de la littérature soient contradictoires. La plupart des études retrouvent un gain statural estimé à 0,7 DS après 1 an de traitement, avec accélération de la vitesse de croissance. Des considérations d’ordre éthiques sont à soulever rendant difficile la généralisation du traitement de l’ISS par GH dans notre contexte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 412 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cétose révélatrice d’une mosaïque Turnérienne chez une jeune diabétique
  • F. Bouyoucef
| Article suivant Article suivant
  • Retard sévère de croissance, déficit psychomoteur, dysmorphie faciale – un cas de duplication de novo 15q21.2–q24.1
  • E. Braha, C. Rusu, S. Chantot-Bastaraud, I. Netchine, A. Manolachie, I. Crumpei, A. Fadur, I. Armasu, C. Vulpoi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.