Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome charge ; à propos de deux cas - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.479 
B. Chikhi  : Dr, M. Bensaleh : Pr, Z. Kemali : Pr
 Service d’Endocrinologie, Hôpital Central de l’Armée, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’association CHARGE a été initialement décrite par Hall en 1979. Hypothèse étiopathoginique retenue actuellement est celle d’une anomalie de migration des cellules de la crête neurale et d’une anomalie de développement du cerveau postérieur au cours du premier trimestre de la grossesse. Sporadique dans la majorité des cas. Dans les formes familiales, le mode de transmission est autosomique dominant. Support génétique : mutation CHD7 localisée sur le chromosome 8q12.1 Poser le diagnostic en présence de quatre critères majeurs ou de trois critères majeurs et trois mineurs (Blake 1998).

Observation

Nous rapportons deux cas de deux enfants agés de 4ans et 6mois. L’examen clinique objective un micropénis associé a une cryptorchidie unilatérale, sans syndrome dysmorphique particulier hormis des oreilles décollées en tasse, sans retard psychomoteur. L’examen ophtalmologique met en évidence un colobome irien. L’examen ORL est sans anomalies. Échographie cardiaque a objectivé une perssitance de canal interventriculaire.

Discussion

Chez nos 2 cas, le diagnostic de syndrome CHARGE fut évoqué devant l’association de 2 critères majeurs : colobome irien et oreilles caractéristiques (déformation en tasse) et 2 critères mineurs : hypogénitalisme (micro pénis et cryptorchidie) et malformation cardiovasculaire. Cependant, il manque un critère majeur et un critère mineur pour poser le diagnostic. Devant l’absence du tableau clinique complet une étude génétique a la recherche de la mutation du gène CHD7 confirmera ou infirmera le diagnostic. Néanmoins, une surveillance régulière est primordiale a fin de guetter d’ autres critères.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 413 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Retard sévère de croissance, déficit psychomoteur, dysmorphie faciale – un cas de duplication de novo 15q21.2–q24.1
  • E. Braha, C. Rusu, S. Chantot-Bastaraud, I. Netchine, A. Manolachie, I. Crumpei, A. Fadur, I. Armasu, C. Vulpoi
| Article suivant Article suivant
  • Galactocèle chez une petite fille : quel serait sa pathogénie ?
  • S. Hajhouji, K. Hakkou, A. Gaouzi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.