Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome de Sheehan diagnostiqué à l’âge de 67 ans : et si on écoutait nos patients - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.485 
H. Aynaou  : Dr, H. Latrech : Pr
 Service d’endocrinologie Diabétologie, CHU Med VI, Faculté de Médecine et de pharmacie, Université Med Premier, Oujda, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le Syndrome de Sheehan (SS) est une nécrose hypophysaire secondaire à un accident hémorragique le plus souvent du post-partum ou à un traumatisme crânien. Le déficit gonadotrope est souvent le plus précoce marqué par une absence de montée laiteuse dans le post-partum suivi par l’installation d’autres déficits anté-hypophysaires. Le cas de notre patiente, bien que typique dans sa présentation, a été méconnu pendant 40ans

L’observation

Patiente âgée de 67ans, admise pour asthénie chronique évoluant depuis une quarantaine d’années. L’interrogatoire retrouve un antécédent d’hypothyroïdie diagnostiqué à l’âge de 60ans, traité par L-thyroxine. Sur le plan gynéco-obstétrical, on note 2 grossesses, dont une première normale, et une deuxième à l’âge de 21ans marquée par une absence de montée laiteuse et de retour de couches suivie d’une aménorrhée définitive sans bouffées de chaleur. À l’examen clinique, la patiente présente un ralentissement psychomoteur, une pâleur intense, une bouffissure du visage, et une sécheresse cutanée. Par ailleurs on ne note pas de goitre. Le bilan thyroïdien révèle une thyroxine (T4) libre<1 pmoles/L,avec une thyréostimuline=0,17 mUI/L. La cortisolémie de 8h<11 nmol/L. Une IRM hypophysaire a révélé une selle turcique vide. Le diagnostic du syndrome de Sheehan est posé et un traitement de substitution par hydrocortisone, et L-thyroxine est instauré avec une bonne évolution. L’ostéodensitométrie a révélée une ostéopénie rachidienne.

Conclusion

Un interrogatoire minutieux peut contribuer énormément au diagnostic et une prise en charge précoce de nos patientes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 415 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypogonadisme hypogonadotrope congénital associé à une obésité
  • A. Labied, P.A. Opoko, S. Sellay, W. Osman, S. Elmoussaoui, G. Belmejdoub
| Article suivant Article suivant
  • Les anomalies de la différenciation sexuelle 46, XY : diagnostic moléculaire chez 14 femmes Tunisiennes
  • B. Ben Rhouma, F. Fakhfakh, F. Abdelhedi, T. Kamoun, M. Mnif, M. Hachicha, H. Kamoun, L. Keskes, N. Belguith

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.