Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Grossesse et usage de substances psychoactives en France. Synthèse de la littérature - 29/10/14

Doi : 10.1016/j.jgyn.2014.05.008 
A. Dumas a, , L. Simmat-Durand a, C. Lejeune b
a EHESS, CNRS UMR 8211, Inserm U 988, université Paris Descartes, Cermes 3, 45, rue des Saints-Pères, 75270 Paris cedex 06, France 
b Université Paris Diderot, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

La consommation de substances psychoactives pendant la grossesse représente un enjeu de santé publique important, qui requiert d’identifier les populations à risque et les perceptions que les femmes peuvent avoir vis-à-vis des risques encourus.

Matériels et méthodes

Une revue de littérature a été menée. Elle incluait les études françaises menées depuis 2000 sur la prévalence des consommations d’alcool, de tabac, de cannabis et de médicaments psychotropes pendant la grossesse et la perception des risques.

Résultats

En France, en 2010, 24 % des femmes enceintes fumaient – 17 % au 3e trimestre. Selon les études, la prévalence de l’usage d’alcool variait de 12 à 63 % et celle de l’alcoolisation excessive de 1 à 7 % ; l’alcoolisation quotidienne était toujours inférieure à 0,5 %. L’usage de cannabis variait de 1 à 3 % et celui de médicaments psychotropes de 2 à 4 %. Peu d’études ont été menées sur la perception des risques. Elles font apparaître des méconnaissances sur l’équivalence des dangers entre alcools « forts » et alcools fermentés ou sur les risques liés à un tabagisme modéré.

Conclusion

Les données font défaut pour caractériser les populations à risque et les mécanismes qui sous-tendent les conduites à risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Substance use during pregnancy is an important public health issue. It requires identifying at-risk populations and risk perception among women.

Materials and methods

A literature review was conducted. It included French studies conducted since 2000 on substance use during pregnancy (tobacco, alcohol, marijuana, psychotropic drugs) and risk perception.

Results

In France, in 2010, 24% of pregnant women smoke – 17% in the 3rd trimester. Depending on studies, the prevalence of alcohol use ranged from 12 to 63% and binge drinking ranged from 1 to 7%; daily drinking was below 0.5%. Marijuana use ranged from 1 to 3%, and psychotropic drugs ranged from 2 to 4%. Little research has been dedicated to risk perception. Studies show a lack of awareness about the equivalence of risks between fermented and distilled beverages and about the risks of moderate smoking during pregnancy.

Conclusion

Data is lacking to characterize at-risk populations and mechanisms underlying risky behaviors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Femmes enceintes, Substances psychoactives, Conduites à risque, Prévention, France

Keywords : Pregnant women, Substance, Risk-taking, Prevention, France


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 9

P. 649-656 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cellules tumorales circulantes : pierre angulaire de la médecine personnalisée
  • A. Rafii, F. Vidal, G. Rathat, C. Alix-Panabières
| Article suivant Article suivant
  • Le trophoblaste : chef d’orchestre de la tolérance immunologique maternelle
  • V. Mesdag, M. Salzet, D. Vinatier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.