Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dépression chez la femme enceinte fumeuse : impact sur la motivation à l’arrêt du tabac - 29/10/14

Doi : 10.1016/j.jgyn.2013.09.005 
F. Dupré a, J. Perriot b, c, , I. Defay d, C. Lavessière e, F. Defay f, C. Guillon b, G. Mathern b, M. Berland b
a Service de maternité, groupe hospitalier mutualiste de Grenoble, 38000 Grenoble, France 
b Institut Rhône-Alpes Auvergne de tabacologie (IRAAT), hôpital de la Croix-Rousse, 103, grande rue de la Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 
c Dispensaire Émile-Roux, 11, rue Vaucanson, 63100 Clermont-Ferrand, France 
d Service de maternité, clinique Belledonne, 38400 Saint-Martin-d’Hères, France 
e Service de maternité, hôpital de la Croix Rousse, 69004 Lyon, France 
f Institut national de santé publique, Québec, Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Malgré les progrès accomplis dans l’aide à l’arrêt du tabac en milieu obstétrical, le pourcentage de femmes enceintes fumeuses demeure trop élevé en France. La connaissance des freins à l’arrêt peut aider la prise en charge de leur sevrage.

Buts

Évaluer la prévalence des troubles dépressifs chez des femmes enceintes fumeuses comparativement aux non fumeuses ; juger de leur impact sur la motivation à l’arrêt du tabac ; vérifier si leur identification peut être réalisée par des sages-femmes au moyen d’outils de repérage.

Matériels et méthodes

Enquête prospective multicentrique portant sur 792 femmes (435 fumeuses et 357 non fumeuses). L’évaluation de la dépression actuelle est faite par le Hospital Anxiety Depression Scale ; celle de la motivation à l’arrêt par le test de Richmond.

Résultats

Les femmes enceintes fumeuses, comparativement au non fumeuses, présentent des dépressions plus fréquentes (actuelles : OR=2,4 ; antécédents : OR=2), qui ne modifient pas la motivation à l’arrêt. Elles sont associées à une dépendance nicotinique élevée et à des bas niveaux socioéconomiques. Leur repérage est facilement réalisable par les sages-femmes.

Conclusion

Le dépistage systématique des troubles dépressifs chez les femmes enceintes fumeuses pourrait faciliter le sevrage tabagique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Despite the organization of smoking cessation program, the percentage of pregnant smokers remains too high in France. The knowledge of the factors limiting success of the attempt can help the smoking cessation.

Aim

To evaluate the prevalence of depressive disorders in pregnant smokers compared to nonsmokers; assess their impact on motivation stopping smoking; verify their identification can be performed by midwives.

Materials and methods

Prospective multicenter survey on 792 women (435 smokers and 357 non-smokers), the assessment of the current depression is made by the Hospital Anxiety Depression scale, and motivation to quit smoking by the Richmond test.

Results

Pregnant smokers compared to non-smokers, have more frequent depressive disorders (current: OR=2.4; history: OR=2). These problems do not decrease the motivation to quit, they are associated with a high nicotine dependence and low socioeconomic levels. Their testing can be done by midwives.

Conclusion

Systematic screening for depression in pregnant women smoking could facilitate smoking cessation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sevrage tabagique, Dépression, Grossesse, Sage-femme, Motivation

Keywords : Smoking cessation, Depressive disorder, Pregnancy, Midwife, Motivation


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 9

P. 691-697 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qualité des données périnatales issues du PMSI : comparaison avec l’état civil et l’enquête nationale périnatale 2010
  • C. Quantin, J. Cottenet, A. Vuagnat, C. Prunet, M.-C. Mouquet, J. Fresson, B. Blondel
| Article suivant Article suivant
  • L’artère sous-clavière droite aberrante (arteria lusoria) et le risque de trisomie 21. Analyse rétrospective de 11 479 examens fœtopathologiques
  • D. Carles, F. Pelluard, G. André, N. Nocart, F. Sauvestre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.