Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de l’impact de la chirurgie ambulatoire en gynécologie sur la fréquentation de la médecine de ville : une étude prospective - 29/10/14

Doi : 10.1016/j.jgyn.2014.06.013 
P. Capmas a, , b, c , B. Duparc a, H. Fernandez a, b, c
a Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Bicêtre, GHU Sud, AP–HP, 78, avenue du Général-Leclerc, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 
b Inserm, Centre de recherche en épidémiologie et santé publique (CESP), U1018, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 
c Faculté de médecine, université Paris-Sud, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Contexte

La nécessité de maîtriser les dépenses liées aux soins oriente la politique de santé vers le développement de la chirurgie ambulatoire. La gynécologie est une discipline facilement accessible à cette évolution. Les répercussions de la réduction du temps passé à l’hôpital sur la fréquentation de la médecine de ville n’ont cependant pas été évaluées. La prise en charge en chirurgie ambulatoire entraînera-t-elle une augmentation du nombre de consultations en période postopératoire pour les médecins de ville ?

Objectifs

Évaluer l’impact de la prise en charge en ambulatoire en chirurgie gynécologique sur la fréquentation des médecins de ville en postopératoire.

Méthodes

Étude prospective portant sur 250 patientes du service de gynécologie d’un hôpital universitaire d’avril à juin 2012. Un recensement des consultations postopératoires en ville a été réalisé par questionnaire téléphonique auprès des médecins concernés. Les taux de consultation chez les médecins de ville ont été comparés entre les patientes prises en charge en ambulatoire et en chirurgie conventionnelle.

Résultats

Deux cent cinquante patientes ont été incluses dans l’étude, 166 (soit 66,5 %) ont été prises en charge en chirurgie ambulatoire et 84 (soit 33,5 %) dans le cadre d’une hospitalisation conventionnelle. L’âge moyen des patientes prises en charge en ambulatoire était significativement plus faible : 42,08ans [40,14–44,03] versus 54,15ans [50,45–57,86] pour les patientes prises en charge en hospitalisation standard (p<0,01). Parmi les 166 patientes opérées selon une procédure ambulatoire, 49 (soit 30 %) ont consulté un médecin en ville. Et parmi les 84 patientes ayant passé au moins une nuit à l’hôpital, 25 (soit 30 %) ont eu recours à un médecin de ville. Le taux de consultation en médecine de ville n’est pas significativement différent quel que soit le mode d’hospitalisation (p>0,05).

Conclusion

Il n’a pas été retrouvé de différence dans la fréquentation de la médecine de ville au décours d’une prise en charge en ambulatoire en chirurgie gynécologique. Ce résultat est cependant à nuancer en raison de la différence entre les patientes prises en charge en ambulatoire et en hospitalisation conventionnelle (interventions plus lourdes et patientes avec plus de comorbidités dans le groupe prise en charge en hospitalisation conventionnelle). Une vigilance doit être conservée sur ce risque de sur-fréquentation de la médecine de ville, notamment en cas de généralisation de la prise en charge en ambulatoire en chirurgie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Context

In order to control health spending, health authorities encourage medical staffs to develop day care surgery. Gynecologic day care surgery can easily be developed. However, consequences of the reduction of hospital stay on the rate of postoperative consultation with the attending physician have not been evaluated. Will day care surgery lead to an increase in postoperative consultation with attending physician rate?

Objective

Assessment of the impact of day care gynecological surgery on attending physician postoperative consultation rate.

Methods

This prospective study included 250 women who have gynecologic surgery in the gynecologic unit of a teaching hospital, from April to June 2012. Postoperative consultations with attending physician were identified with a phone questionnaire. Postoperative consultation rate with attending physician was compared between women supported in day care surgery versus conventional surgery.

Results

Two hundred and fifty women were included in the study, 166 (66.5%) had a day care surgery while 84 (33.5%) had a traditional hospitalisation for surgery. Mean age of women was significantly lower in the group of day care surgery (42.08 years [40.14–44.03] versus 54.15 years [50.45–57.86], P<0.01). Out of the 166 women with a day care surgery, 49 (30%) went to the attending physician while 25 out of 84 (30%) in the traditional hospitalization group. Postoperative consultation rate with attending physician was not significantly different between women supported in day care surgery compared to those supported in conventional surgery (P>0.05).

Conclusion

This study did not find any difference in the postoperative consultation rate with the attending physician after a day care surgery versus surgery in conventional hospitalization in gynecology. This result should be interpreted cautiously as women are different between the two groups (different surgeries, older women with more associated pathologies in the conventional hospitalization group). Vigilance must be maintained on this risk of increasing postoperative consultation rate with attending physician after day care surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ambulatoire, Chirurgie ambulatoire, Médecine de ville, Médecine générale, Chirurgie gynécologique

Keywords : Day care surgery, Attending physician, Ambulatory, Gynecologic surgery


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 9

P. 728-734 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence du fibrome utérin en France et impact sur la qualité de vie à partir d’une enquête menée auprès de 2500 femmes de 30–55 ans
  • H. Fernandez, N. Chabbert Buffet, S. Allouche
| Article suivant Article suivant
  • Endométriose : l’augmentation des concentrations d’interleukine-1? et d’interleukine-1sRII dans le sérum est associée à la forme profonde de cette pathologie
  • S. Lambert, P. Santulli, S. Chouzenoux, L. Marcellin, B. Borghese, D. de Ziegler, F. Batteux, C. Chapron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.