Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Endométriose : l’augmentation des concentrations d’interleukine-1? et d’interleukine-1sRII dans le sérum est associée à la forme profonde de cette pathologie - 29/10/14

Doi : 10.1016/j.jgyn.2014.06.014 
S. Lambert a, , P. Santulli a, b, c, S. Chouzenoux b, L. Marcellin a, c, B. Borghese a, c, D. de Ziegler a, F. Batteux b, C. Chapron a, b, c
a Département de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction, faculté de médecine, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, hôpital Cochin, AP–HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75679 Paris cedex 14, France 
b Laboratoire d’immunologie, EA 1833, faculté de médecine, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, hôpital Cochin, AP–HP, 75679 Paris, France 
c Inserm, unité de recherche U1016, faculté de médecine, institut Cochin, CNRS (UMR8104), université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Évaluer les taux sériques d’interleukine-1β (IL-1β) et de son récepteur soluble de type II (IL-1sRII) chez des patientes endométriosiques et chez des témoins et étudier la corrélation avec la sévérité de la maladie.

Patientes et méthodes

Étude prospective (2005–2010) portant sur 510 femmes atteintes d’endométriose prouvée histologiquement et 93 patientes témoins, ayant toutes bénéficié d’une exploration complète de la cavité abdominopelvienne par cœlioscopie et d’un prélèvement sanguin. Les taux sériques d’IL-1β et d’IL-1sRII ont été mesurés par la méthode Elisa.

Résultats

IL-1β et IL-1sRII étaient respectivement détectables dans 64 % et 54,6 % des prélèvements sanguins des 603 patientes incluses. IL-1β était plus élevé chez les patientes atteintes d’endométriose profonde (DIE) (moyenne 10,0 pg/mL [0,005–416,2]) que chez les femmes indemnes de la maladie (moyenne 0,5 pg/mL [0,01–1,7], p<0,01) ou chez les patients présentant une endométriose superficielle (SUP) (moyenne, 0,6 pg/mL [0,1–2,9], p<0,01). De même, IL-1sRII était plus élevé dans le groupe DIE (moyenne, 236,7 pg/mL [0,9–6975]) que dans le groupe témoin (moyenne, 85,0 pg/mL [1–235,2], p<0,05) ou dans le groupe SUP (moyenne 85,1 pg/mL [0,6–302], p < 0,01).

Conclusion

Cette étude montre une augmentation significative des taux sériques d’IL-1β et d’IL-1sRII dans le groupe DIE par rapport au groupe SUP et aux patientes témoins. Ces résultats suggèrent qu’un défaut dans le contrôle de l’IL-1 peut intervenir dans la physiopathologie de l’endométriose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To assess interleukin-1β (IL-1β) and its inhibitory soluble interleukin-1 receptor type II (IL-1sRII) levels into the serum of patients with various forms of endometriosis and normal women, and investigate the correlation with disease activity.

Patients and methods

In this prospective laboratory study (2005–2010), 510 women with histologically proven endometriosis and 93 endometriosis-free controls have been enrolled. Laparoscopic complete exploration of the abdominopelvic cavity and blood samples have been performed in each patient. For each serum, IL-1β and IL-1sRII have been evaluated using Elisa.

Results

IL-1β and IL-1sRII have been respectively detectable in 64% and 54.6% of serum samples from all 603 women studied. IL-1β was higher in women with deep infiltrating endometriosis (DIE) (mean 10.0pg/mL [0.005–416.2]) than in endometriosis-free women (mean 0.5pg/mL [0.01–1.7], P<0.01) or in women with superficial endometriosis (SUP) (mean 0.6pg/mL [0.1–2.9], P<0.01). Also, IL-1sRII was higher in DIE (mean 236.7pg/mL [0.9–6975]) than in the witness group (mean 85.0pg/mL [1–235.2], P<0.05) or in SUP (mean 85.1pg/mL [0.6–302], P<0.01).

Conclusion

This study highlights both a marked significant increase in serum IL-1β and IL-1sRII levels in DIE compared to SUP and normal women and suggests that a defect in the control of IL-1 can impact the pathophysiology of endometriosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Endométriose, Cytokines, IL-1β, IL-1sRII, Sérum, Pathogenèse

Keywords : Endometriosis, Cytokines, IL-1β, IL-1sRII, Serum, Pathogenesis


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 9

P. 735-743 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’impact de la chirurgie ambulatoire en gynécologie sur la fréquentation de la médecine de ville : une étude prospective
  • P. Capmas, B. Duparc, H. Fernandez
| Article suivant Article suivant
  • Entorse radio-ulnaire distale de l’obstétricien… une complication rare de la césarienne
  • A.-S. Boudy, J.-C. Auregan, G. Ssi-Yan-Kaï, X. Deffieux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.