Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

HPV in genital cancers (at the exception of cervical cancer) and anal cancers - 31/10/14

Doi : 10.1016/j.lpm.2014.10.001 
Silvia de Sanjosé 1, 2, , Laia Bruni 1, Laia Alemany 1, 2
1 Unit of infections and cancer, Cancer epidemiology research program, Catalan institute of oncology, IDIBELL, L’Hospitalet de Llobregat, Barcelona, Spain 
2 CIBER en epidemiología y salud pública (CIBERESP), Barcelona, Spain 

Silvia de Sanjosé, Unit of infections and cancer, Cancer epidemiology research program IDIBELL, Catalan institute of oncology, Gran Via de l’Hospitalet, 199-203, 08907 L’Hospitalet de Llobregat, Barcelona, Spain.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 31 octobre 2014
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

Human papillomavirus (HPV) infection has been firmly established as a central and necessary cause of invasive cervical cancer and it has been etiologically linked to other anogenital (vulva, vagina, anus and penis) and head and neck cancers, particularly oropharyngeal. Although being rare, the incidence of some of these cancers in some countries has increased in the last decades. HPV-related anogenital tumors share many risk factors with cervical cancer. The HPV aetiological contribution differs in each anatomical location reflecting differences in the natural history and viral tissue tropism. The highest prevalence of HPV DNA in cancers other than cervix has been described for anal, followed by vagina, penile and vulvar cancers. HPV16 has been described as the most common type detected in all cancer sites with different contributions being the highest in anal carcinoma (around 80% of HPV DNA positive anal cancers) and the lowest in vaginal cancers with a contribution similar to that found in cervical cancers (around 60%). Current HPV vaccines have already demonstrated their efficacy in preventing anogenital pre-neoplastic lesions caused by vaccine HPV types. HPV-based prevention tools like HPV vaccination and to a lesser extend screening (e.g. for anal cancer) can be useful measures for reducing the burden of these anogenital cancers.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.