Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réfraction objective chez l’enfant mélanoderme : l’association cyclopentolate et tropicamide, une alternative fiable à l’atropine ? - 06/11/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.05.005 
A.M. Ka a, , M.E. De Medeiros a, A.S. Sow b, P.A. Ndiaye a, C. Weladji a, H.M. Diallo a, A.M. Wane b, J.P. Diagne b, A. Kane b, J.M.M. Ndiaye b, P.A. Ndoye Roth b, E.A. Ba b, M.R. Ndiaye b
a Centre d’ophtalmologie de l’hôpital Abass-Ndao, B 45831 Dakar-Fann, Sénégal 
b Service d’ophtalmologie de l’hôpital A. Le Dantec, avenue Pasteur, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La cycloplégie permet une réfraction objective chez l’enfant. L’atropine est la référence mais provoque un flou visuel prolongé. Le cyclopentolate est moins efficace mais moins handicapant. Le tropicamide est faiblement cycloplégiant. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’association cyclopentolate et tropicamide (ACT) versus atropine dans la réfraction chez l’enfant mélanoderme.

Matériels et méthodes

Nous avons mené une étude prospective entre octobre 2011 et juillet 2012 qui a concerné tous les enfants vus en consultation. La réfraction objective était réalisée après cycloplégie au cyclopentolate à 0,5 % associé au tropicamide à 0,5 %, puis après cycloplégie à l’atropine.

Résultats

Nous avons recruté 33 patients, 14 garçons et 19 filles. L’âge moyen des patients était de 9,9 ans. L’astigmatisme était retrouvé dans 96,9 % des cas. Il était de 1,34±1,32 dioptries pour l’ACT et 1,35±1,22 dioptries pour l’atropine. L’axe moyen était respectivement de 98,15° et de 99,8°. L’hypermétropie et la myopie avaient concerné respectivement 39 et 27 yeux avec l’ACT (moyenne 1,73 et 5,37 dioptries), 41 et 19 yeux avec l’atropine (moyenne 2,06 et 6,11 dioptries).

Discussion

Il y a une bonne corrélation des résultats au niveau de l’amétropie cylindrique et sphérique entre les deux protocoles. L’atropine est le meilleur cycloplégique, cependant l’ACT donne des résultats très fiables.

Conclusion

L’association cyclopentolate-tropicamide est satisfaisante chez l’enfant pour une cycloplégie de routine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Cycloplegia allows for an objective refraction in children. Atropine is the gold standard but causes prolonged blurred vision. Cyclopentolate is less effective but less disabling. Tropicamide is a weak cycloplegic. The purpose of this study was to evaluate a cyclopentolate and tropicamide combination (CTA) versus atropine for refraction in black children.

Materials and methods

We performed a prospective study between October 2011 and July 2012 on all children seen in consultation. Objective refraction was performed after cycloplegia with cyclopentolate 0.5% combined with tropicamide 0.5%, and then after cycloplegia with atropine.

Results

Thirty-three patients were recruited, 14 boys and 19 girls. The average age was 9.9 years. The mean age of the patients was 9.9 years. Astigmatism was found in 96.9% of cases. It was 1.34±1.32 diopters with CTA and 1.35±1.22 diopters with atropine. The mean axis was 98.15 and 99.8, respectively. Hyperopia and myopia were found in 39 and 27 eyes, respectively with ACT (average 1.73 and 5.37 diopters), and in 41 and 19 eyes with atropine (average 2.06 and 6.11 diopters).

Discussion

There is a good correlation of results with regards to cylindrical and spherical refractive error between the two protocols. Atropine is the best cycloplegic, however ACT provides reliable results.

Conclusion

The cyclopentolate-tropicamide combination is satisfactory for routine cycloplegia in children.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réfraction, Enfant, Mélanoderme, Cycloplégie, Tropicamide, Atropine, Cyclopentolate

Keywords : Refraction, Child, Black, Cycloplegia, Tropicamide, Atropine, Cyclopentolate


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 9

P. 689-694 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge de patients hypermétropes presbytes par chirurgie cornéenne de type presbylasik centré
  • M. Abrieu-Lacaille, N. Saib, C. Rambaud, M. Berguiga, J.-R. Fenolland, S. Bonnel, P. Crepy, F. Froussart-Maille, J.-C. Rigal-Sastourne
| Article suivant Article suivant
  • Retinal dystrophy and congenital glaucoma as major causes of vision loss in students attending two institutions for the visually disabled in Tunis city, Tunisia
  • I. Chouchene, K. Derouiche, N. Ben Halim, A. Merdassi, R. Limaiem, S. Abdelhak, L. El Matri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.