Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prolifération vitréo-rétinienne : traitement préventif - 06/11/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.04.003 
C. Chiquet a, , F. Rouberol b
a Clinique universitaire d’ophtalmologie, université J.-Fourier, CHU de Grenoble, BP 217, 38043 Grenoble cedex 09, France 
b Centre d’ophtalmologie Kléber, 50, cours Franklin-Roosevelt, 69006 Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La prolifération vitréo-rétinienne (PVR) consiste un processus complexe à l’origine de membranes fibrocellulaires contractiles s’opposant à la réapplication de la rétine. Ainsi, la PVR reste une des complications les plus graves du décollement de rétine (DR) rhegmatogène, avec une fréquence de survenue de 5 à 11 % et une des causes les plus fréquentes d’échec de la chirurgie (50–75 %). Sa gravité est liée à la complexité de la chirurgie à mettre en œuvre pour traiter les patients, et au pronostic anatomique et fonctionnel réservé. La première étape de prévention de la PVR consiste à identifier les patients à risque, à l’aide de facteurs cliniques et/ou biologiques comme les caractéristiques des déchirures (grande taille, nombre), du décollement de rétine (PVR pré-existante, étendue), et l’usage de la cryothérapie. Ainsi, le chirurgien devra adapter sa prise en charge chirurgicale aux risques de survenue de PVR. L’étude de modèles animaux et l’histoire de la maladie chez l’homme montrent l’importance de la précocité du traitement anti-prolifératif à la phase initiale de la maladie. L’association de 5-fluoro-uracil et d’héparine dans le liquide d’infusion de vitrectomie réduit le taux de survenue de PVR post-opératoire chez les patients présentant des facteurs de risque de PVR. L’évaluation de nouvelles molécules et de nouvelles galéniques apportera une étape décisive dans la lutte contre la PVR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Proliferative vitreoretinopathy (PVR) is a complex process. It causes contractile fibrocellular membranes that may prevent retinal reattachment. PVR therefore remains one of the most severe complications of rhegmatogenous retinal detachment (RD), with an incidence of 5–11%, and is among the most frequent causes of surgical failure (50–75%). Its severity derives from the complexity of the surgery required to treat patients and from its uncertain anatomic and functional prognosis. The first step in preventing PVR is to identify patients at risk by means of clinical and/or biological factors such as the characteristics of retinal tears (large size, number) and detachment (preexisting PVR, extent), and the use of cryotherapy. Surgeons must therefore adapt their surgical approach to the risk of PVR. The study of animal models and the natural history of the condition in humans demonstrate the importance of early antiproliferative treatment in the early stage of the disease. Combining 5-fluoro-uracil and heparin in the vitrectomy infusion lowers the rate of postoperative PVR onset in patients with PVR risk factors. The evaluation of new molecules and new dosages will lead to a decisive step in the fight against PVR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Décollement de rétine, Prolifération vitréo-rétinienne, Prévention, Corticoïde, Héparine, 5-fluoro-uracil, Daunomycine

Keywords : Retinal detachment, Proliferative vitreoretinopathy, Prevention, Corticosteroids, Heparin, 5-fluoro-uracil, Daunomycin


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 9

P. 737-743 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement du glaucome, conservateurs et surface oculaire
  • F. Aptel, A. Labbé, C. Baudouin, A. Bron, Y. Lachkar, E. Sellem, J.-P. Renard, J.-P. Nordmann, J.-F. Rouland, P. Denis
| Article suivant Article suivant
  • Perfluorocarbone liquide résiduel sous-rétinien
  • D. Lorenzo, E. Garro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.