Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Controverses sur l’antibiothérapie des infections courantes à streptocoque du groupe A - 14/11/14

Doi : 10.1016/S0929-693X(14)72272-9 
E. Grimprel 1, 3, 5, , R. Cohen 2, 3, 4, 5
1 Service de pédiatrie, hôpital Armand-Trousseau, université Pierre-et-Marie-Curie – Paris 6, 26, avenue du Docteur-Arnold-Netter, 75012 Paris, France 
2 Unité court séjour, petits nourrissons, service de néonatologie, CHI de Créteil, 40, avenue de Verdun, 94010 Créteil, France 
3 ACTIV (Association clinique et thérapeutique infantile du Val-de-Marne), 27, rue Inkermann, 94100 Saint-Maur-des-Fossés, France 
4 Centre de recherche clinique (CRC) et Centre hospitalier intercommunal (CHI), 40, avenue de Verdun, 94010 Créteil, France 
5 Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP) de la Société française de pédiatrie, CHU Lenval, 57, avenue de la Californie, 06200 Nice, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La prise en charge des infections courantes à streptocoque du groupe A fait encore aujourd’hui l’objet de controverses. Les recommandations françaises prônent le traitement systématique des angines streptococciques après confirmation par test de diagnostic rapide. Le traitement de choix de première intention est l’amoxicilline en deux prises par jour pendant 6 jours. L’antibioprophylaxie autour des cas est réservée aux sujets à risque au contact d’infections invasives. Ces recommandations prennent en considération la prévention des complications même si elles sont rares, la réduction de la contagiosité des sujets malades et la réduction des symptômes dans leur durée.

Des recommandations différentes, voire opposées, ont pu être élaborées dans d’autres pays, particulièrement en Europe, et reposent sur des différences d’analyse. Ces différences trouvent leur origine non pas dans l’absence d’études scientifiques démonstratives mais dans des considérations sociétales, ellesmêmes guidées par l’histoire de chacun des différents systèmes de santé (voire également des systèmes judiciaires). Ceci est sans doute nécessaire pour obtenir l’adhésion des médecins et de la population aux recommandations. L’attitude française reflète ces considérations. Son insuffisante application doit toutefois faire réfléchir quant à ses origines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Management of common group A streptococcus (GAS) infections remains controversial. French recommendations advocate systematic treatment of streptococcal tonsillitis after confirmation by rapid diagnostic test. Oral amoxicillin twice daily for 6 days is the first-line treatment. Antibiotic prophylaxis is restricted to at-risk patients after contact with invasive GAS case. These recommendations take into consideration the prevention of complications, even if they are rare, the reduction of infectiousness and the reduction of the duration of symptoms.

Different recommendations have been issued in other countries, particularly in Europe and are based on different considerations. These differences do not originate in the absence of demonstrative scientific studies but rather in societal considerations, themselves guided by the history of each different health system (and also judicial system). This is probably necessary to obtain physicians and public support. The French attitude reflects these considerations. However, its lack of enforcement needs to question about its origins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° S2

P. S107-S112 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atteinte multifocale d’une infection invasive à Streptococcus pyogenes : observation d’un nourrisson de 20 mois
  • L. Panetta, C. Manteau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.