Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie des infections invasives à streptocoques du groupe A dans les pays industrialisés : l’exemple des fasciites nécrosantes au Canada - 14/11/14

Doi : 10.1016/S0929-693X(14)72264-X 
Ph. Ovetchkine 1, , Ph. Bidet 2, 3, Ph. Minodier 4, J. Frère 5, E. Bingen 2

in memoriam

1 Service de maladies infectieuses, département de pédiatrie, CHU Sainte-Justine ; université de Montréal, 3175, chemin de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal (QC) H3P 1H2, Canada 
2 Université Paris-Diderot, PRES Sorbonne-Paris-Cité, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 
3 Service de microbiologie, hôpital Robert-Debré (AP-HP), 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
4 Service des urgences pédiatriques, hôpital Nord, Chemin-des-Bourrely, 13015 Marseille, France 
5 Service de pédiatrie-infectiologie, CHR de la Citadelle, boulevard du 12e de Ligne, 4000 Liège, Belgique 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans les pays industrialisés, les infections à streptocoque du groupe A étaient auparavant une source d’inquiétude du fait de la survenue de rhumatismes articulaires aigus et de leurs complications cardiaques. Cette entité qui tend à disparaître actuellement dans ces pays laisse la place à des infections invasives streptococcique de haute morbidité et mortalité, en particulier les fasciites nécrosantes, le plus souvent en association avec la varicelle. L’introduction du vaccin contre la varicelle, dans le calendrier régulier vaccinal québécois, s’est accompagnée d’une diminution signifi cative de la fréquence des cas de fasciites nécrosantes ou de cellulite. Cependant, nous n’avons pas pu mettre en évidence une diminution de la fréquence des infections invasives à streptocoque du groupe A, en raison d’une augmentation du nombre d’infections pleuro-pulmonaires et ostéo-articulaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In industrialized countries, group A streptococcal infections were a source of concern, mainly due to the occurrence of rheumatic fever and its cardiac complications. At present, the incidence of rheumatic fever is decreasing in these countries, giving way to an increasing occurrence of invasive streptococcal group A infections with high level of morbidity and mortality. Streptococcal necrotizing fasciitis, a specifi c entity, emerged these last decades, often in association with chickenpox. The introduction of the varicella vaccine in the province of Quebec routine immunization program, was followed by a signifi cant decrease in the number of necrotizing fasciitis or other skin and soft-tissues infections in our pediatric population. However, in our experience at the CHU Sainte-Justine, this immunization program has not been helpful to reduce the overall incidence of invasive group A streptococcal infections. Conversely, an increase in the number of pleuro-pulmonary and osteo-articular infections was observed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° S2

P. S73-S77 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie des infections à streptocoque du groupe A dans les pays en développement
  • Ph. Minodier, R. Laporte, S. Miramont
| Article suivant Article suivant
  • Tests de diagnostic rapide dans les angines de l’enfant
  • J. Cohen, C. Levy, M. Chalumeau, Ph. Bidet, R. Cohen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.