Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les oximes dans le traitement des intoxications aiguës par organophosphorés : est-il raisonnable de vouloir s’en passer ? - 14/11/14

Doi : 10.1016/j.toxac.2014.09.020 
F. Dorandeu , F. Dhote, G. Calas, F. Nachon
 Institut de recherche biomédicale des armées, département toxicologie et risques chimiques, BP 73, 91223 Brétigny-sur-Orge, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les composés organophosphorés neurotoxiques (OP) forment une très vaste famille au sein de laquelle il est de coutume de différencier les pesticides (OPP) et les neurotoxiques de guerre (NOP). Les OPP sont utilisés à large échelle comme insecticides et dans une moindre mesure comme herbicides, fongicides ou défoliants. Près de la moitié des pesticides les plus toxiques recensés par l’organisation mondiale de la santé sont des OP. Entre 2 et 3 millions d’intoxications aiguës, accidentelles ou volontaires, et plusieurs centaines de milliers de décès sont ainsi recensés annuellement. Ces intoxications ont lieu principalement dans des pays en voie de développement, ce qui explique que cette réalité est mal connue en Europe occidentale. Les NOP, quant à eux, peuvent être utilisés comme arme chimique et constituent une préoccupation majeure pour les armées. Remis au-devant de la scène par les attaques au sarin en Syrie en 2013, ils avaient été largement utilisés durant la guerre Iran-Irak dans les années 80 et employés lors d’attaques terroristes au Japon (Matsumoto 1994 et Tokyo 1995). Les OP présentent comme point commun d’inhiber en particulier les cholinestérases (ChE) conduisant à une hypercholinergie généralisée, responsable d’une grande majorité des symptômes de l’intoxication aiguë. Si l’usage de l’atropine dans la prise en charge médicale des intoxiqués ne fait pas débat, la place exacte à donner aux oximes réactivatrices des ChE inhibées reste, en 2014, sujet de controverses. Tout comme les OP, ces molécules ne forment pas une classe homogène. Ces diversités doivent être prises en compte si l’on veut comprendre l’origine des échecs thérapeutiques trop souvent mis en avant sans que les éléments clés ne soient connus ou présentés. Ces paramètres essentiels de la réussite du traitement seront donc illustrés par des exemples démontrant que, bien utilisée, une oxime peut améliorer très significativement l’efficacité non spécifique de l’atropine dans certaines intoxications. Seules des études cliniques parfaitement menées permettront d’optimiser les protocoles d’utilisation des quelques oximes actuellement disponibles. Le domaine des recherches sur la réactivation des ChE reste dynamique et nous présenterons également certaines études fondamentales actuelles qui visent à accroître l’efficacité des traitements dans les cas d’échappement aux oximes actuelles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 4

P. 218 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intoxication au paracétamol et insuffisance rénale aiguë : à propos d’un cas
  • B. Domangé, J. Torrents, R. Torrents, C. Schmitt, M. Glaizal, A. Boulamery, N. Simon, L. de Haro
| Article suivant Article suivant
  • Veille et sécurité sanitaire des toxiques–Rôle des Agences régionales de santé
  • A.M. Durand, B. Morel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.