Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement d’entretien par acide tranexamique des angio-œdèmes (AO) non histaminiques chez 37 patients - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.064 
C. Wintenberger a, I. Boccon-Gibod a, D. Launay b, G. Kanny c, P.-Y. Jeandel d, L. Martin e, , A. Gompel f, L. Bouillet a

CREAK

a CHU de Grenoble, Grenoble, France 
b CHU de Lille, Lille, France 
c CHU de Nancy, Nancy, France 
d CHU de Nice, Nice, France 
e CHU d’Angers, Angers, France 
f CHU Cochin, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le traitement des poussées aiguës d’AO non histaminique a considérablement progressé ces dernières années, notamment avec la mise à disposition des concentrés de C1 inhibiteur ou de l’icatibant. En revanche, il n’existe pas de consensus pour le traitement préventif des poussées. Nous avons voulu étudier l’intérêt de l’acide tranexamique (AT) en traitement d’entretien chez les patients porteurs d’un AO héréditaire ou d’un AO non histaminique inclassé.

Patients et méthodes

Nous avons analysé de façon rétrospective les dossiers des patients de plus de 16 ans suivis par le Centre de référence des AO à Kinines (CREAK) entre octobre 2012 et août 2013, et ayant reçu de l’AT (1 à 3 g par jour) en traitement d’entretien depuis plus de 6 mois, à l’exclusion des autres traitements potentiellement efficaces pour la prévention des accès d’AO (progestatifs, danazol, C1 inhibiteur…). Le critère de jugement d’efficacité était le pourcentage de réduction du nombre de poussées entre les 6 mois précédant l’introduction de l’AT et les 6 mois suivant celle-ci.

Résultats

Trente-sept patients ont été inclus : 12 patients ayant un AO héréditaire par déficit en C1 inhibiteur, 6 un AO héréditaire (sans déficit en C1 inhibiteur ni mutation du gène F12), 19 patients sporadiques avec un AO non histaminique inclassé. Le nombre de poussées était réduit de 75 % chez 17 patients et inchangé chez 10 autres après l’introduction d’un traitement par AT. Les patients restants avaient une réduction intermédiaire du nombre de crises. Aucun événement indésirable grave, en particulier thrombo-embolique, n’était enregistré. Les principaux effets indésirables étaient digestifs.

Discussion

L’utilisation des antifibrinolytiques pour le traitement des AO non histaminiques est ancienne mais non consensuelle. L’AT est assez largement utilisé en France, en comparaison avec d’autres pays occidentaux, pour le traitement préventif des accès d’AO non histaminiques, mais la description de son intérêt dans une série de patients n’a que très rarement été faite.

Conclusion

Les résultats décrits ici plaident pour l’utilisation de l’AT dans cette indication. L’AT est régulièrement efficace, bien toléré et bon marché.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acide tranexamique, Angio-œdème, Bradykinine


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S248 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le tabagisme diminue significativement l’efficacité des antipaludéens de synthèse dans le traitement du lupus cutané : une méta-analyse de la littérature
  • F. Chasset, L. Arnaud, S. Barete, C. Francès, Z. Amoura
| Article suivant Article suivant
  • Vers une meilleure prise en charge des patients sous isotrétinoïne ? Étude d’acceptabilité d’une conduite pratique de surveillance des troubles dépressifs en consultation de dermatologie pour acné sévère
  • J. Micallef, M. Lapeyre-Mestre, A. Revah-Levy, A. Castot, E. Jouve, B. Dreno, O. Chosidow

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.