Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Devenir à cinq ans de 163 mélanomes repris par greffe de peau mince versus lambeau. Étude rétrospective - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.079 
M.-H. Commin a, , Y. Surlemont b, D. Coquerel Beghin c, A. De Barros Boishardy d, P. Courville e, C. Boivin e, A.-B. Duval Modeste a, P. Joly a, X. Balguerie a
a Dermatologie, CHU de Rouen, Rouen, France 
b Chirurgie plastique esthétique et reconstructrice, clinique Saint-Antoine, Bois Guillaume, France 
c Chirurgie plastique esthétique et reconstructrice, CHU de Rouen, Rouen, France 
d Oto-rhino-laryngologie, CHU de Rouen, Rouen, France 
e Anatomopathologie, CHU de Rouen, Rouen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La chirurgie est le traitement de référence du mélanome cutané (MM) non métastatique. La reprise du MM par greffe de peau mince (GPM) plutôt que par lambeau (LB) est souvent préférée par crainte de la modification des repères anatomiques. L’objectif principal de cette étude était de montrer la non-infériorité, en terme de récidive, de la réalisation d’un LB par rapport à une GPM.

Matériel et méthodes

Cette étude rétrospective unicentrique incluait tous les patients âgés de 18 ans et plus ayant présenté un MM enregistré dans le système informatique hospitalier, entre le 1er janvier 1996 et le 31 décembre 2008. La reprise devait être réalisée avec des marges adaptées à l’indice de Breslow, au CHU de Rouen ou à la clinique Saint-Antoine de Bois-Guillaume. L’étude excluait les MM choroïdiens, les MM muqueux et les MM acraux ayant nécessité des amputations, et les patients présentant des métastases au moment du diagnostic. Un suivi minimal de 5 ans était requis.

Résultats

Soixante dossiers de LB et 103 dossiers de GPM étaient examinés. Les deux groupes étaient comparables pour l’âge et l’indice de Breslow. Les groupes n’étaient pas comparables pour le sexe (65 % de femmes dans le groupe GPM contre 53 %), les types histologiques (26,6 % de MM nodulaire dans le groupe LB contre 18 % dans le groupe LB) et la localisation. Dans le groupe LB, dans les 5 ans, 22 patients (36,6 %) ont eu une récidive, 32 (53,3 %) n’ont pas eu de récidive et 6 patients étaient perdus de vue. À 5 ans, 10 patients (16,6 %) sont décédés de leur mélanome, 4 sont décédés d’autres causes, 2 sont en cours de traitement pour leurs métastases, 37 (61,6 %) sont en rémission complète (dont 8 ont été traités pour métastase). Dans le groupe GPM, 35 patients (34 %) ont récidivé, 46 (45 %) n’ont pas récidivé et 22 patients étaient perdus de vue. À 5 ans, 26 patients (25 %) sont décédés de leur mélanome, 3 sont décédés d’une autre cause, 4 sont en cours de traitement pour leurs métastases, 48 (47 %) sont en rémission complète (dont 4 ont été traités pour métastase). La durée d’hospitalisation a été en moyenne de 2,5 jours dans le groupe LB et de 6,6 jours dans le groupe GPM. L’analyse multivariée et le calcul de la non-infériorité sont en cours.

Discussion

Bien que les groupes ne soient pas similaires (plus de femmes dans le groupe GPM, plus de LB sur la face, plus de MM nodulaire dans le groupe LB, plus de MM ulcérés dans le groupe GPM), l’analyse globale des premiers résultats suggère qu’il n’y a pas de différence importante sur le plan carcinologique entre les deux groupes. En revanche, il existe une nette différence en terme de durée d’hospitalisation (+38 % dans le groupe GPM).

Conclusion

Ces résultats incitent donc à penser que l’on peut proposer la réalisation d’un LB ou d’une GPM, en fonction des possibilités techniques et du choix éclairé du patient, sachant que le LB permet une meilleure acceptabilité fonctionnelle et sociale/esthétique et ceci, à un moindre coût.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Greffe de peau mince, Lambeau, Reprise de mélanome


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S256 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mélanome de Dubreuilh non invasif sur la biopsie : critères anatomopathologiques en faveur de l’invasion sur la pièce opératoire
  • C. Fargeas, E. Funck-Brentano, T. Clerici, I. Aouidad, J.-F. Sei, V. Chaussade, U. Zimmermann, P. Saiag
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs associés à la réponse à l’ipilimumab dans le mélanome métastatique
  • J. Zaragoza, A. Caille, N. Bénéton, G. Bens, F. Christiann, H. Maillard, M. Samimi, L. Machet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.